De Serge Moati sur la 2 du mardi 4 novembre 2010.

Chers amis,

         Hier soir j’ai vu le film de Moati sur De Gaulle de 1954 à 1962, et le débat qui suivait... et je pense que c'est la première fois que l’on bouscule l’Icône de cette façon.

Bien sur, pour nous, tout cela va de soi, mais pour le public français lambda ! le massacre des harkis, la protection de la population P.N. " il s'en fout ", c'est dit, et pour beaucoup ce qui vu à la télé... est vrai !

         Les quelques images du 5 juillet 1962 avec ces civils emmenés vers l’abattoir et surtout le chiffre, de 800 disparus, cité pour ce jour là, me semble une première. Allons nous vers un peu plus " non politiquement correct " ?

Cordialement

Antonio Lobregat

Scouts_juillet_62_Oran

*Réponse Paya

         Pour la période transitoire dans l'attente d'un gouvernement Algérien / Facile de dire a posteriori que l ALN du Maroc n'avait pas besoin d'un prétexte pour prendre le pouvoir à Oran sans connaitre les réactions de la France ? D'autre part il fallait éviter une trop grande concentration d'Européens à Oran ; leur faire peur ; et s'affirmer comme force d'intervention devant l'armée Française (mais cela nous l'avons dit mille fois!) Quant à la division du FLN à Oran une délégation était même rendue à Alger contacter le GPRA (Colloque de Jussieu par F Soufi et d'autres).

         Après l'émission FR2  sur De Gaulle et l’Algérie «Je vous ai compris ». (En sachant que tous nos avis sont éventuellement à débattre!): Voila une info qui peut intéresser certains" Accros" d’Histoire’ après le chiffre de 800 victimes du 5 Juillet annoncé dans le reportage !

Réponse à Guy Pujante (ex responsable de l'OAS à Oran)

Cher Ami ci joint Réponse à ta question sur JP Chevènement.

         Non il n'était plus adjoint au Préfet mais devenu attaché militaire au 1er Consul de France Herly à Oran qui lui confiait cette mission utopique de recherche des "disparus" ce chiffre est intéressant les cahiers des relevés des "plaintes" que j'avais vu (Les véritables archives ont disparus ) une "plainte" pouvant signifier plusieurs personnes d'une famille  (2 amis pour ma part).

         Herly en a annoncé près de 340 une fois donc à multiplier par X, avec les "non signalés" (seuls à Oran) on peut atteindre un chiffre minimum  de 1000  mais plusieurs "historiens" ne signalent cela par contre d 'autres gonflent des chiffres sans raisonnement ni preuves ni donner de sources Ce qui ne sert à rien et nous décrédibilise à mon sens ( Au sujet de JP Chevènement nous en avons largement parlé dans le tome II de "l'Agonie d' Oran"(G De Ternant), sous lieutenant appelé sortant de l'ENA nommé officier de SAS a St Denis du Sig il voit ces 16 supplétifs musulmans massacrés par le FLN le jour du "cessez le feu" (19 Mars) et ensuite muté a la préfecture d'Oran chargé "des liaisons militaires" auprès du préfet au pouvoir civil qui était sensé organiser "la force locale" mis a la disposition de "l'exécutif provisoire" par les accords d'Evian (force locale qui se dissoudra par les désertions dans le FLN/ALN).

         Il ne faisait donc pas parti "de l'état major du général Katz " Le 5 Juillet présent à Oran il évacue certaines archives de la préfecture et le préfet qui s'embarque (donc pas de passation comme le dit Monneret le futur préfet Algérien étant en litige entre Alger et Oujda!) Il se fait "braquer par des ATO sur la route du port et ne joue aucun rôle dans la non intervention de nos unités aux ordres de Katz (il ne commande personne).

         Ensuite nommé attaché militaire auprès du nouveau consul de France à Oran Jean Herly "ma principale tache était de retrouver les 800 disparus du 5 Juillet "le 12 il accompagne Herly à Tlemcen en hélicoptère pour rencontrer Ben Bella arrivant du Maroc à la tête de l'ALN extérieure avec pratiquement aucun disparus libérés (Et pour cause) mais aucune nouvelle de ces victimes tuées pour l'essentiel.

La_chasse_commence

         Pour nous ce qui nous a intéressé dans son rapport c'est ce chiffre avoué de 800 en ajoutant les non signalés (familles parties et se retrouvant seuls à Oran) Nous dépassons le millier (argument non pris en compte par J Monneret qui ne cite pas Chevènement) son témoignage est donc précieux pour nous avec d'autres critères (voir nos textes) et témoignages musulmans que nous avions sur le terrain (se souvenir que nous sommes les seuls a y avoir été et resté jusqu'en 1965 ) En référence voir livre II (épisode Chevènement) de l'"Agonie Oran" et livre III (enquête Paya page 11 à la page 14 / page 26 à la page 30 et page 137 à la page 168 )  . Editions Gandini Nice.

         NB : Remarquer que le représentant du Gouvernement Français à Oran va voir Ben Bella qui n'a encore pas une fonction officielle en Algérie (le choix semble déjà fait !).

         Ce documentaire confirme bien aussi que la seule chose qui intéressait De Gaulle c’était de conserver un temps les bases militaires pour sa "bombe" c'est bien ce que je tente de démontrer au sujet des causes du Massacre d’Oran.

Article_Centre_Presse_002

Bien cordialement.

PAR JEAN FRANCOIS PAYA   cercle Algérianiste du Poitou

RETOUR JEAN FRANCOIS PAYA ORAN 5 JUILLET 1962