et des Pieds –Noirs

VIDEO CHARLY CASSAN.

 

 

          Ils sont arrivés aux Invalides, dans la nuit, par la rue de Constantine… Vers 22 h 30, en ce samedi 24 septembre, les alentours et les pourtours de l’esplanade des Invalides sont l’objet d’un ballet de véhicules de police. Pour les petits groupes de bobos teuffeurs éparpillés et vautrés sur les pelouses ? Non. Pour surveiller l’arrivée de la dernière étape de la Grande Marche – 800 kilomètres et des poussières (et de la poussière, et du soleil, et de la pluie…) – des harkis et des pieds-noirs.

          Partis en fin de soirée de Bourg-la-Reine, après une cérémonie d’hommage et de recueillement sur la tombe de Bastien-Thiry, Zohra, Hamid et une cinquantaine de personnes arrivent vers 23 h 30 à hauteur de l’Hôtel des Invalides. Par la rue Constantine, ce qui ne s’invente pas… Drapeaux français, flambeaux dressés, le Chant des Africains et La Marseillaise repris inlassablement, le cortège de l’honneur et de la fidélité impose silence et respect aux badauds assez nombreux en cette nuit tiède. Et même, pourquoi ne pas le dire car ils furent d’une grande correction et pour quelques-uns amicaux, sympathie aux forces de police. Une manif qui chante La Marseillaise et brandit le drapeau national, il y a longtemps qu’ils n’ont pas vu ça… 

          Il y a ceux qui marchent depuis Montpellier. Zohra Benguerrah et Hamid Gouraï, bien sûr. Hamid, fatigué mais légitimement fier de ce périple semé d’embûches, mais aussi de moments de grande fraternité (il y a encore des maires debout en France). Zohra, un petit visage marqué par l’épreuve mais illuminé par ce sourire qui ne la quitte jamais. Le colonel Hamilton, largement octogénaire, qui marche depuis le début et dont l’exemple devrait interpeller ces jeunes rouleurs de mécaniques derrière leurs ordinateurs mais absents de la rue qui appartient à celui qui y descend. 

          Il y a ceux qui les ont rejoints en cours de route et au gré des étapes. Ceux, enfin, qui ont fait la route avec eux depuis Bourg-la-Reine. En quelques minutes, un bivouac est improvisé. Un clairon sonne « à la soupe». Pour partager de la soupe effectivement (et pas du rata…), un verre de thé, un café. Inutile d’essayer de citer tous les visages amis qui sont là, j’en oublierais. Mais quand même : Nicole Ferrandis ; Claudine Dupont-Tingaud ; les Sicard, père et fils ; le fidèle Yves Sainsot ; la fille du colonel Bazin ; le solide Rabah ; Medhi, bardé d’appareils photographiques ; Louis de Condé ; une fidèle abonnée de Présent (venue de Nantes et qui a marché malgré les ans et la fatigue) ; etc. On s’embrasse, on se congratule, on se console («On devrait être cent fois plus nombreux… »), on s’encourage. Et on trouve le temps d’expliquer aux curieux et aux touristes étrangers le sens de cette manifestation. 

          Ils sont arrivés dans la nuit. Sans aucun média – sinon Présent – pour rendre compte d’une marche qui aurait dû faire la une de tous les organes de presse. Dans le noir. Comme en 1962 quand on débarquait, dans les aéroports de la honte, les dépatriés de l’Algérie française. Comme des pauvres, des pelés, des galeux, dans ce quartier huppé qui abrite les ors et les palais des nantis qui nous gouvernent (mal). A cela près qu’ils ne demandent pas l’aumône. Qu’ils ne demandent rien d’autre que le président Sarkozy tienne les engagements solennels du candidat Sarkozy le 31 mars 2007. En présence de Hamlaoui Mekachera, alors ministre délégué aux Anciens combattants, de Claude Guéant, de Chantal Jouano, de Renault Bachy. La reconnaissance par la France du crime d’Etat du 19 mars 1962. 

          Dimanche matin, vers 11 heures, les marcheurs ont été accueillis par André Santini, maire d’Issy-les-Moulineaux, et par Bernard Coll (déjà présent à Bourg-la-Reine), président de Jeune Pied-Noir et qui, malgré de graves ennuis de santé, n’est jamais aux abonnés absents. Et nous avons eu une pensée pour Pierre Dimech et Maurice Calmein, signataires d’un message inconditionnel de soutien aux marcheurs (Présent du 24 septembre), message auquel s’est associé Boris Kan (lui-même cloué par la maladie dans la région lyonnaise), ancien président national du Cercle Algérianiste. 

          Dimanche après-midi, retour aux Invalides pour le dixième anniversaire de la journée nationale « Hommage aux Harkis » présidée par le chef de l’Etat. Du solennel, du compassé, de l’officiel. Mais cette journée a au moins le mérite d’exister. Même si, dix ans après son institution, et à la veille du cinquantième anniversaire (1962-2012) de la tragédie « la valise ou le cercueil », on attend toujours. Ils nous font marcher. Alors on a marché. A eux, maintenant, de courir. Après nos voix. 

ALAIN SANDERS Article extrait du n° 7441 de ‘‘PRESENT’’ du Mardi 27 septembre 2011

 

 

Bourg-la-Reine Hommage aU Colonel Jean Bastien-Thiry

 

IMG_5418arriv_e___la_mairie_de_bourg_la_reine

Arrivée à la mairie de Bourg-la-Reine

bourg_la_reine_photo_anfaoma

Bourg-la-Reine (photo anfanoma)

bourg_la_reine_photo_anfanoma_417

Bourg-la-Reine (photo anfanoma)

bourg_la_reine_photo_anfanomaIMG_5428yves_sainsot_et_zorha

Bourg-la-Reine Yves Sainsot et Zorha (photo anfanoma)

devant_cimetiere_photo_anfanom_

Nicole Ferrandis devant le cimetiere (photo anfanoma)

bourg_la_reine_photo_anfanoma_5474

Bourg-la-Reine Nicole Ferrandis (photo anfanoma)

bourg_la_reine__zoha_l__motion_

Bourg-la-Reine Zoha l'émotion (photo anfanoma)

bourg_la_reine_photo_anfanoma_5468

Bourg-la-Reine (photo anfanoma)

bourg_la_reine_photo_anfanoma__

Bourg-la-Reine (photo anfanoma)

bourg_la_reine_photo_anfanoma_5454

Bourg-la-Reine (photo anfanoma)

bourg_la_reine_photo_anfanoma_5456

Bourg-la-Reine (photo anfanoma)

bourg_la_reine_photo_anfanoma_5487

Bourg-la-Reine dépot de gerbe (photo anfanoma)

d_pot_de_gerbe__photo_anfanoma_

Bourg-la-Reine dépot de gerbe (photo anfanoma)

Image17

La tombe couverte des fleurs du souvenir.

ULTIME ETAPE DANS PARIS VERS LES INVALIDES

marche_dans_paris_photo_anfanomaIMG_5533

La marche dans Paris (photo anfanoma)

marche_dans_paris_photo_anfanoma

La marche dans Paris (photo anfanoma)

la_marche_dans_paris_photo_anfanoma_5528

La marche dans Paris (photo anfanoma)

invalides_photo_anfanoma_5543

La marche dans Paris - Les Invalides (photo anfanoma)

invalides_photo_anfanoma_5536

La marche dans Paris - Les Invalides (photo anfanoma)

Image8

*

Image1

- Zohra, Hamid, leurs compagnons marcheurs et la délégation du Front National méprisés par Nicolas Sarkozy - : http://www.nationspresse.info/?p=145175

COORDINATION NATIONALE DU MOUVEMENT DE LA RESISTANCE HARKIS 

CONGRÈS NATIONAL D’AUTOMNE DES HARKIS ET DES PIEDS-NOIRS

SALLE GUILLAUME DE NOGARET

(Place du Pr. Mirouze – Espace Pitot – 34000 MONTPELLIER)

 

SAMEDI 29 OCTOBRE 2011

- 09h30 : Accueil

- 10h00 – Ouverture du Congrès  Bilan de la Longue Marche. La réponse de Sarkozy aux Invalides

Présentation et intervention des présidents d’associations Harkis et Pieds-Noirs sur les revendications nationales actuelles.

- 11h30 à 12h30 – Questions diverses posées par les participants suivi d’un débat.

- 12h30 à 14h30 – Déjeuner : - Soit inscription au repas  à 20 euros comprenant : entrée, plat de résistance, fromage, dessert, café et une boisson (voir bulletin d’inscription)

- Soit repas tiré du sac. Des boissons pourront être achetées sur place.

- 14h30 à 17h30 –Préparation du cinquantenaire pour 2012. Trois dates importantes à retenir : 19 mars, 26 mars, 5 juillet. Il ne faut pas laisser le champ libre à nos adversaires : Ce qui est jour de deuil pour nous est jour de fête pour eux. Notre réprobation devra être publique et simultanée dans toute la France.

- 17h30 -18h00  Présentation  des projets des différents groupes.

- 18h00-19h30 Vin d’honneur

DIMANCHE 30 OCTOBRE 2011  

- 10h00 à 11h00 –  Rappel des projets élaborés la veille. Débats et décision collégiale concernant l’action à mener pour chacune des 3 journées précitées.

- 11h00 à 12h30 – Accueil des personnalités politiques suivi d’un apéritif.

- 12h30 à 14h30 - Déjeuner dans les mêmes conditions que la veille : repas tiré du sac ou inscription (voir bulletin d’inscription)

-14h30 à 18h00 – Présentation du cinquantenaire – intervention et prise de parole des personnalités politiques sur les revendications nationales de la cause Harkis – Pieds-Noirs 

- 18h00 à 18h30 – Clôture du Congrès suivi d’un vin d’honneur .

inscription pour le repas de Samedi 

NOM,  Prénom………………………………………………………………………………………………….. 

S’inscrit pour …….repas à 20 euros =…………euros  Ci-joint le chèque  correspondant de ……………euros

Inscription pour le repas de Dimanche

 NOM,  Prénom…………………………………………………………………………………………………….. 

S’inscrit pour …….repas à 20 euros =…………euros    Ci-joint le chèque  correspondant de ……………euros 

 Bulletins et chèques à envoyer avant le 25 octobre 2011 à

 M. Hamid Gouraï et Mme Zohra Benguerrah

Chèque à l’ordre de la « Coordination Nationale du Mouvement de la Résistance Harkis »

 Hameau de l’Escoutet -  34190 GORNIÈS

Tel. 04.67.82.69.96 et 06.24.84.65.18

e-mail : resistance-harkie430@live.fr

 

A mes compatriotes

Je sais qu’il n’est pas évident de suivre une marche... l’âge, la maladie... mais, ce que nous pouvons faire au minimum, c’est d' accompagner nos amis pour un parcours en voiture. Nous pouvons aussi les attendre à la fin d’une étape. Zohra et Hamid se rendent toujours à l' hôtel de ville. Ils y arrivent en principe entre 17H30 et 18 heures. Il faut vraiment qu' à chaque étape, une trentaine de personnes les attendent. C' est possible. Il suffit de regarder le document en PJ et ensuite de prendre son téléphone et d' appeler famille, amis, anciens voisins...

Un rendez-vous très important pour les "franciliens" Zorha et Hamid nous donnent rendez-vous le 23 septembre devant la tombe du colonel Bastien-Thiry. Et puis le 25 septembre, il faudra être très nombreux avec eux. Zorha me disait au téléphone, "si nous ne sommes pas nombreux, " il n'y aura pas de reconnaissance."

Elle a raison, nous devons vraiment les aider, il faudrait que nos amis harkis et enfants de harkis se mobilisent. Chacun doit avoir une adresse d' association de harkis dans ses tablettes, où mieux que chacun de nous, fasse des recherches sur internet, trouvons les associations de harkis et essayons de les mobiliser.

NICOLE FERRANDIS association des familles des victimes du 26 mars 1962

PHOTO_Zorha_et_Hamid_prise_par_

Etapes

Départ  vers  8 H 30 /9 heures

 Pause vers 12/13 heures

 Arrivée MAIRIE 17H30

 Date

2011

terminée

MONTPELLIER 22/8

Ballargue

LUNEL

22/8

Terminée

 

LUNEL 23 /8

Uchaud

NÎMES

23

NÎMES 24/8

St Bonnet du Gard

CASTILLON DU GARD

24

CASTILLON DU GARD 25/8

Connaux

BAGNOLS SUR CEZE

25

terminée

BAGNOLS SUR CEZE 26/8

Pont St Esprit

BOLLENE

26

terminée

BOLLENE 27/8

Pierrelatte

DONZERE

27

terminée

DONZERE 28/8

Montélimar

MONTELIMAR

28

terminée

MONTELIMAR 29/8

Les Tourettes

LIVRON SUR DRÔME

29

terminée

LIVRON SUR DRÔME 30/8

Portes lés Valence

VALENCE

30

terminée

VALENCE  31/8

Tournon sur Rhône

ST VALLIER

31

terminée

ST VALLIER    1/9

Annonay

BOURG ARGENTAL

1 /9

terminée

BOURG ARGENTAL 2/9

Planfoy

SAINT ETIENNE

2

terminée

SAINT ETIENNE   3/9

Veauche

MONTROND LES BAINS

3

 

MONTROND LES BAINS 4/9

Mornand en Forez

BOËN

4

 

BOËN  5/9

St Thurin

NOIRETABLE

5

 

NOIRETABLE 6/9

La Monneriele Montel

PONT DE DORE

6

 

PONT DE DORE  7/9

Pont du Château

CLERMONT FERRAND

7

 

CLERMONT FERRAND 8/9

Riom

AIGUEPERSE

8

 

AIGUEPERSE 9/9

Mayet l’Ecole

ST POURÇAIN SUR SIOULE

9

 

ST POURÇAIN SUR SIOULE 10/9

Les Rognons

MOULINS

10

 

MOULINS  11/9

Villeneuve sur Allier

ST PIERRE LE MOÛTIER

11

 

ST PIERRE LE MOÛTIER   12/9

Sancoin

BLET

12

 

BLET                        13/9

St Just

BOURGES

13

 

BOURGES               14/9

Vignoux sur Barangeon

VIERZON

14

 

VIERZON                15/9

Theillais

SALBRIS

15

 

SALBRIS                  16/9

La Motte Beuvron

LA FERTE STAUBIN

16

 

LA FERTE STAUBIN  17/9

Orléans la Source

ORLEANS

17

 

ORLEANS                    18/9

Chevilly

ARTENAY

18

 

ARTENAY                    19/9

Toury

BARMAINVILLE

19

 

BARMAINVILLE        20/9

Mondésir

ETAMPES

20

 

ETAMPES                     21/9

Etrechy

ARPAJON

21

ARPAJON                      22/9

Lonjumeau

BOURG LA REINE

22

BOURG LA REINE 23 RENDEZ-VOUS  cimetière Tombe du Colonel Jean Bastien-Thiry !PARIS 25 SEPTEMBRE

 

 

 

 

LIVRON SUR DRÔME LE 30/8/2011

photos d’Y. Sainsot  président de l'anfanoma au départ de Livron sur drome

photo_Y

Hamid range son matelat sur lequel il a passé la nuit

PHOTO_Y_SAINSOT_ANFANOMA_174

le colonel hamilton fait le point

ANFANOMA__187

*

photo_y_sainsot_anfanoma_193

Départ pour Valence

PHOTO_Y

            Ce  22 août à 8H45, la délégation des harkis quitte la préfecture  de Montpellier en direction de Lunel après avoir vainement espéré être reçue par le préfet. Après plusieurs heures sous un soleil torride, Zohra, Hamid et les autres marcheurs arrivent à Lunel. Plusieurs sympathisants harkis, pieds-noirs  les attendent. La mairie est  fermée, le maire est absent bien sûr,  mais la police  locale et la gendarmerie sont là, bon enfant, sans doute ne sont-ils plus habitués à entendre chanter  la " Marseillaise" et  les "Africains" pas plus que d'entendre parler du drapeau tricolore avec passion comme le fait HAMID.

 

            Ce soir, les marcheurs dormiront dans un gymnase à Lunel. Demain 23 départ pour Nîmes vers 8 heures. Nous invitons les pieds-noirs, les harkis et enfants de harkis, les amis métropolitains à venir nombreux devant la mairie de Nîmes demain à partir de 17 heures 30  et d’apporter des boissons fraîches, des provisions à nos amis. Pour ceux qui pourraient participer à la marche voici le téléphone pour joindre Zohra 06.24.84.65.18

 

            Vous pouvez aussi marcher seulement  sur quelques kilomètres,  attendre leur passage et terminer avec eux, ou le contraire partir avec eux pour les accompagner sur une petite partie du parcours. Ou bien les attendre devant la mairie. Nous souhaitons qu’un grand mouvement  de solidarité se tisse autour de nos amis. Comment notre communauté pourrait-elle être crédible si nous ne savons pas nous rassembler ?

 

Nicole FERRANDIS Association des familles des victimes du 26 mars 1962

SAM_2082au départ de Montpellier

SAM_2088

Devant la mairie de Lunel.

SAM_2096

Devant la mairie de Lunel.

 

 

APPEL  POUR UNE DIFFUSION GENERALE - UN GRAND RASSEMBLEMENT MASSIF DEVANT LA MAIRIE DE LUNEL QUI REFUSE D'ACCUEILLIR LES HARKIS ET LES PIEDS-NOIRS.  
 
De Zohra Benguerrah et Hamid Gouraï
Coordination Nationale du Mouvement de la Résistance Harki A Monsieur Joseph CASTANO

  

Mon cher José, notre frère de combat et d'armes,
  
         Nous te lançons un appel au secours pour réveiller toute la population française contre ce Gouvernement de Voyous et de malfrats qui trichent avec nous. Ils trichent avec tous les Français qui sont respectueux des valeurs républicaines.
         Aujourd'hui, nous sommes confrontés à des attitudes inconcevables, graves et incompréhensibles d'un maire UMP de LUNEL (département de l'Hérault), en l'occurrence Monsieur Claude ARNAUD. Celui-ci pratique un racisme caractérisé contre les Français d'Algérie : Le peuple Harkis /Pieds-Noirs dans le mouvement unitaire de sa « longue marche ».

Ce maire devrait avoir honte. Il est indigne de représenter les citoyens de la ville de LUNEL ! Il est inhumain ! Il a rejeté notre demande d’hébergement pour une nuit dans l’un des deux gymnases de sa ville (vacant à cette époque de l’année), nous obligeant ainsi à camper sur le trottoir sans la moindre hygiène, sans la moindre aide, sans même la moindre compassion. Par son attitude, cet homme ne peut faire partie que du clan gaulliste, celui qui a livré nos parents, nos familles et nos enfants aux tortionnaires du FLN.

- Il préfère recevoir, avec humanité, les immigrés et les sans papiers en déroulant le tapis rouge au mépris des patriotes que nous sommes… Et les tchadors se multiplient dans sa ville… et bientôt les Lunelois seront minoritaires chez eux.
- Il préfère recevoir des citoyens indésirables, ceux qui génèrent l’insécurité et la peur, ceux qui conspuent la Marseillaise, brûlent notre drapeau tricolore et crachent sur la France.
         Avant le départ de la marche des Harkis et des Pieds-Noirs (départ le 22 août prochain de Montpellier), nous te supplions de venir à notre secours, de rassembler, de mobiliser, de dire la vérité à toute la nation entière : Que des femmes et des hommes politiques se comportent comme des délinquants constitutionnels, ceux là même qui fabriquent les lois républicaines et qui les transgressent.
         Nous te témoignons toute notre affection et notre fidélité. En moins de quinze jours, tu as réussi à rassembler notre famille qui a souffert et qui souffre encore des pires injustices depuis 1962 autour de ce mouvement qui va, nous l’espérons,  donner lieu à une victoire juste et méritée au regard de notre détermination. 
         Cette trahison fut volontaire par le Général de Gaulle. Celui-ci a vendu l'Algérie Française aux terroristes du FLN au mépris du déshonneur et de milliers de morts. Il a condamné à mort dans les pires conditions un peuple qui voulait rester français, un peuple fraternel : Le peuple Harkis / Pieds-Noirs, celui qui doit marcher main dans la main pour obtenir la reconnaissance de la Nation française. 
         Cette injustice, œuvre de femmes et d’hommes politiques français, doit être mise sur la place publique et servir à dénoncer nos souffrances et nos humiliations. C’est un scandale national qui doit éclabousser ces gens afin que les Français sachent, enfin, la vérité : Mr. Nicolas SARKOZY avec sa garde rapproché de Préfets/Conseillers ripoux et voyous a menti à nos compatriotes ; Christian FREMONT fait honte à la France et Claude GUEANT, ex-Directeur Général de Police Nationale, n'a jamais aimé les Harkis et les Pieds-Noirs.
         La Résistance Harki a côtoyé Claude GUEANT ; il nous a trahis, comme de Gaulle, avec ses belles paroles. Cet homme est ignoble et inhumain ; il a toujours rejeté notre peuple et n’a jamais voulu que la France soit « envahie » par les Français d'Algérie. Notre objectif, à travers cette longue marche, c'est de le faire partir du Ministère de l'intérieur et mettre également hors de l'Elysée son locataire. Qui a trahi, trahira ! Sarkozy nous a trahis en 2007, il recommencera s’il est élu en 2012.
Ce sont des voyous et des malfrats. Nous espérons que cette marche symbolique de 800 kilomètres d’efforts, de privations et de souffrances, apportera un changement pour 2012.

         Voici, exprimé simplement et en toute fraternité, notre ressenti. Nous te demandons de bien vouloir faire circuler notre message afin que la France cesse d'être hypocrite et injuste avec ses enfants, ceux qui l'aiment et qui, sans rancune, sont prêts à mourir pour elle comme le firent, jadis, nos pères en 14/18, en 39/45, dans les rizières d’Indochine et sur les pentes des djebels. Ils ont versé leur sang parce que la France, tout simplement, le leur avait demandé… avant de les abandonner et de les livrer au couteau des égorgeurs. Cette France coupable, indigne de l’amour que lui porte ses véritables enfants, a préféré venir en aide à une population immigrée sans âme, méprisante, haineuse, dénuée de toute morale, de tout sentiment patriotique, essentiellement soucieuse de bénéficier du système économique et social financé par les travailleurs français. Et ainsi, pendant que les uns se pavanent, haranguent, provoquent et méprisent, d’autres –exilés sans espoir de retour- continuent d’être rejetés, vivent dans la rue et font la mendicité au mépris même de leur dignité. Merci la France !

         Mais, merci à toi José CASTANO, merci à toi Gabriel MENE, Merci à toi Hervé CUESTA et merci à ceux qui n’ont de cesse de nous soutenir et de nous aider. Français, c'est aussi votre combat ! C’est par ce cri que nous vous disons : « Réveillez-vous ! »

         « Les miracles sont accomplis par les hommes unis ». C’est ensemble que nous vaincrons ; c’est ensemble que nous ferons trembler ce Gouvernement de voyous, indigne de nous représenter sur la scène internationale.
         Nous t’adressons notre fraternel salut et te prions de dire à nos amis combien nous les aimons et sommes redevables de leurs efforts et de leur solidarité. Merci à ceux qui nous rejoindront, nous accueilleront et nous réconforteront durant notre longue marche. Nous leur faisons l’aumône d’un sourire…      
         Nous vous embrassons affectueusement. Notre famille c'est vous et personne d'autre.      
         A très bientôt. Merci encore.

         Zohra et Hamid qui se préparent pour la marche pédestre de Montpellier jusqu'à Paris pour la vérité contre le mensonge.  

 Document transmis par Joseph Castano

 *

  « Si je suis élu Président de la République, je veux reconnaître officiellement la responsabilité de la France dans l’abandon et le massacre des Harkis et d’autres milliers de musulmans français qui lui avaient fait confiance, afin que l’oubli ne les assassine pas une nouvelle fois »  (Nicolas Sarkozy, candidat à la Présidence de la République, 31 Mars 2007)

 

 

 

            C’est parce que cet engagement n’a jamais été tenu, que les harkis et leurs enfants ont décidé de symboliser par une longue marche pédestre qui les conduira de Montpellier à Paris, une tragique histoire occultée depuis un demi siècle. Ce mouvement qui a pris naissance devant le Palais Bourbon, le 5 mai 2009, ne s'est jamais essoufflé ; bien au contraire, il continue sur sa lancée depuis les villes du sud de la France jusqu'à Paris. Dans les prochaines semaines, il va s'amplifier à travers tous les départements et toutes les régions de France dans le but de dénoncer le honteux abandon –comme jadis en Algérie- de cette communauté et rappeler ses souffrances. Faute de locaux, les marcheurs passeront la nuit en campant devant les mairies coupables de non assistance à personnes en détresse.

 

Hamid et Zohra qui ont passé deux ans devant l’Assemblée Nationale en campant sur le trottoir par tous les temps sont, une nouvelle fois, les instigateurs et le fer de lance de cette mobilisation. Ils crient leur désespoir : « Nous avons passé deux années devant le Palais Bourbon ; nous avons dormi sur le trottoir face l'Assemblée Nationale ; nous avons souffert du froid, de la neige, du verglas, du vent, de la pluie et de la chaleur. Les femmes et hommes politiques nous ont discriminés, nous avons subi les pires humiliations des deux partis politiques UMP et PS et avons été tabassés par la police Sarkozienne. Il est hors de question d’accepter une soumission ou bien de courber l'échine. Cette reconnaissance l'Etat français nous la doit. Nous sommes prêts à dormir dehors sur les trottoirs devant toutes les mairies qui refusent de nous accueillir. La Coordination Nationale du Mouvement de la Résistance Harkis avec les pieds-Noirs qui la rejoindront, mèneront ensemble une action sur le terrain pendant 34 jours à travers tous les départements pour démontrer que le Président de la République avec son Gouvernement sont des voyous de la République et des délinquants constitutionnels. »Puis, avec une pointe d’amertume dans la voix : « Nous considérons que nous ne sommes plus chez nous, on préfère dérouler le tapis rouge à des criminels de la guerre d'Algérie, ceux qui salissent la France, ceux qui l'insultent au lieu de servir les honnêtes citoyens et aider nos compatriotes dans la détresse. Cela devient inacceptable ! …  Il faut honorer la mémoire de nos anciens, celle de nos parents, celle de nos familles qui étaient innocents. Ils ont payé très cher leur engagement au service de la France. Leur destin est aussi le nôtre. Nous souffrons encore de ces blessures que le clan gaulliste nous a infligées pour punir notre fidélité et notre amour du drapeau tricolore. Nous nous battrons jusqu'au bout pour dire non à Nicolas SARKOZY ! ... Cette reconnaissance il nous la doit. Nous sommes dans la dernière ligne droite du cinquantenaire de notre exode ; il faut nous unir fraternellement  –harkis et Pieds-Noirs - pour faire trembler ce Gouvernement qui fait honte à la France… Le moment est venu pour descendre dans la rue ; plus rien ne nous arrêtera ! C'est l'honneur de nos pères que nous défendons ! C'étaient des hommes valeureux et courageux ; ils ont pris les armes pour défendre une terre qu’ils voulaient française jusqu’à l’ultime sacrifice. La France nous l'aimons ; c'est notre patrie, il faut la défendre avant qu'il ne soit trop tard ! »
           

 

Le départ de cette longue marche se fera le lundi 22 août devant la Préfecture de Montpellier. Les marcheurs arriveront entre 17h00 et 18h00 devant la Mairie de LUNEL. Il est à noter que le Maire ayant refusé de mettre à leur disposition une infrastructure permettant de les abriter et d’accéder aux toilettes, c’est sur le trottoir que les harkis passeront leur première nuit. D’autres Maires ont refusé leur aide : Ceux de Nîmes, Castillon du Gard et Saint-Vallier sur Drôme. Nous appelons nos compatriotes de toutes origines et de toutes confessions à apporter un soutien massif à ces hommes et ces femmes en les accueillant à chacune de leur arrivée. Dans la PJ n° 2, sont indiquées toutes les villes étapes et, en rouge, les municipalités qui ont refusé leur aide. Nous comptons sur votre solidarité et votre fraternité.

 

José CASTANO

 

E-mail : joseph.castano0508@orange.fr

 

Retour Joseph Castano.

 

 

 

Pour contacter Hamid et Zohra - Tel : 06.24.84.65.18 - e-mail : resistance-harkie430@live.fr

 

Secrétariat : francis.hamilton@orange.fr(envoi par email des documents souhaités)

 

Pour tout Savoir sur la tragédie des harkis - Cliquez sur ce titre :- LE  MASSACRE  DES  HARKIS –

 

 

 

la Longue marche des Harkis et des Pieds –Noirs

 

 

 

Pour aller de Montpellier à Paris  demander à Monsieur le Président de la République de tenir l’engagement qu’il a pris  le 31 mars 2007 envers les Harkis, à savoir :

 

« Si je suis élu Président de la République, je veux reconnaître officiellement la responsabilité de la France dans l’abandon et le massacre des Harkis et d’autres milliers de musulmans français qui lui avaient fait confiance, afin que l’oubli ne les assassine pas une nouvelle fois »  

 

En rouge : communes refusant l’hébergement

 

Dates et horaires seront modifiées

 

 

 

Départ

 Pause déjeuner

 Arrivée

Distance  Km

 Date

 N° d’étape

N des routes

MONTPELLIER

Ballargue

LUNEL

24

22 

août 2011

1

N113

LUNEL

Uchaud

NÎMES

28

23

2

N113

NÎMES

St Bonnet du Gard

CASTILLON DU GARD

26

24

3

D6086 – N86

CASTILLON DU GARD

Connaux

BAGNOLS SUR CEZE

24

25

4

D6086 – N86

BAGNOLS SUR CEZE

Pont St Esprit

BOLLENE

22

26

5

N86

BOLLENE

Pierrelatte

DONZERE

20

27

6

N7

DONZERE

Montélimar

MONTELIMAR

15

28

7

N7

MONTELIMAR

Les Tourettes

LIVRON SUR DRÔME

27

29

8

N7

LIVRON SUR DRÔME

Portes lés Valence

VALENCE

21

30

9

N7 et D7

VALENCE

Tournon sur Rhône

ST VALLIER

33

31

10

N7

ST VALLIER

Annonay

BOURG ARGENTAL

32

1 Sept

11

D86N (Andance)

D82 (Annonay)

N82 D820

BOURG ARGENTAL

Planfoy

SAINT ETIENNE

29

2

12

D1082

SAINT ETIENNE

Veauche

MONTROND LES BAINS

28

3

13

D1082

MONTROND LES BAINS

Mornand en Forez

BOËN

29

4

14

D6

BOËN

St Thurin

NOIRETABLE

26

5

15

D1089

NOIRETABLE

La Monnerie le Montel

PONT DE DORE

24

6

16

D1089 et D2089

PONT DE DORE

Pont du Château

CLERMONT FERRAND

39

7

17

D2089 (véhicule)

CLERMONT FERRAND

Riom

AIGUEPERSE

35

8

18

D21 (Riom)

D2009

AIGUEPERSE

Mayet l’Ecole

ST POURÇAIN SUR SIOULE

35

9

19

D2009

ST POURÇAIN SUR SIOULE

Les Rognons

MOULINS

30

10

20

D2009N9

MOULINS

Villeneuve sur Allier

ST PIERRE LE MOÛTIER

32

11

21

N7

ST PIERRE LE MOÛTIER

Sancoin

BLET

34

12

22

D2076

BLET

St Just

BOURGES

34

13

23

D2076

BOURGES

Vignoux sur Barangeon

VIERZON

34

14

24

D2076

VIERZON

Theillais

SALBRIS

23

15

25

N20 D2020

SALBRIS

La Motte Beuvron

LA FERTE ST AUBIN

34

16

26

N20 D2020

LamotteBeuvron)

D2020

LA FERTE ST AUBIN

Orléans la Source

ORLEANS

23

17

27

D2020

ORLEANS

Chevilly

ARTENAY

27

18

28

D2020

ARTENAY

Toury

BARMAINVILLE

23

19

29

D2020

BARMAINVILLE

Mondésir

ETAMPES

26

20

30

N20

ETAMPES

Etrechy

ARPAJON

20

21

31

N20

ARPAJON

Lonjumeau

BOURG LA REINE

20

22

32

N20 Longjumeau)

D920N20

BOURG LA REINE

 

PARIS Palais Bourbon

 

12

24  à 20 h

25 à 01 h

33

D920 Av A. Briand P.Orléans

 


 

 

 

Carte__tape

 

*

 

inscription_1

 

*

 

inscription_2

 

*

 

Je_vous_ai_compris

 

Trajet dans Paris

 

 

 

 Porte d’Orléans  Av . Gal Leclerc-  Place Victor Basch - Av du Maine-  Bd du Montparnasse- Bd des Invalides –

 

 Rue de Grenelle – Rue de Bourgogne- Place de Bougogne  -Place Ed. Herriot.

 

Trajet_dans_Paris

 

Retour FAITS DIVERS.