11 février 2012

L’ISLAM… D’HIER A AUJOURD’HUI

 

« Le temps des mille ans s’achève. Voilà que sortent les nations qui sont aux quatre coins de la terre et qui égalent en nombre le sable de la mer. Elles partiront en expédition sur la surface de la terre, elles investiront le camp des saints et la ville bien-aimée » (XXe chant de l’Apocalypse)

 

            Rappelez-vous que, quand nous serons indépendants et dans un minimum de temps, nous combattrons les trois cents kilomètres que nos ancêtres ont envahis en France. Voici les limites, Poitiers, Saint-Etienne, Lyon, les environs des Alpes et les Pyrénées. Toutes ces terres et ces villes sont celles de nos ancêtres. Après la guerre d’Afrique du Nord, nous allons envahir les trois cents kilomètres qui nous appartiennent et les ports de Toulon, Marseille, Bordeaux. Nous sommes les fils de Mohamed, fils de l’Islam.

            Cinquante six ans après la diffusion de ce tract, la prophétie est en voie de se réaliser…

            Aujourd’hui, le monde arabe, sous l’emprise des faux prophètes que sont les religieux, est obsédé par les souvenirs de grandeur, le tumulte des épopées oubliées, les magnificences des siècles révolus. A leurs fidèles, contemplatifs, crédules et soumis, ils annoncent l’arrivée du Madhi, de l’Envoyé, qui plierait les infidèles sous la loi du cimeterre, comme aux siècles de gloire… Ils font de cette effrayante prédiction leur principal thème de combat dénombrant au passage les millions d’hommes entassés dans les deltas des fleuves d’Asie, les fourmilières humaines qui grouillent aux confins du Gange, celles qui piétinent aux marches des déserts d’Arabie. Ils y ajoutent les peuples du Caucase et de l’Oural, ceux du Moyen-Orient et du Maghreb, ceux du Soudan, du Sénégal et du Niger. Et serrant l’Afrique et l’Asie dans leurs doigts, ils expliquent que rien désormais ne pourrait plus résister à l’avalanche, que c’est le nombre –c’est-à-dire eux- qui fera désormais la loi, que l’Histoire est en marche, que nul ne saurait plus jamais l’arrêter, que les signes qui annoncent la victoire sont évidents et que la fin de l’Occident est déjà écrite quelque part sur les livres de l’Eternel. Le monde arabe est ainsi devenu une gigantesque bouilloire où surgissent de toute part les faux prophètes comme des silhouettes d’apocalypse. Ils ne poussent plus leurs « fidèles » à la bataille… ils les convient à la curée.

            C’est ainsi que ces hommes ont imaginé de mobiliser au profit de leurs calculs, la force de bélier de ces masses en mouvement et, couvrant d’un faux sens les mots qui les fascinent, ils leur ont donné des étendards sur lesquels sont peints les symboles éblouissants, mais qui ne dissimulent, en réalité, que de sauvages appétits de conquête, et un goût du meurtre et du sang hérité des âges barbares.

            On peut se demander comment ces faux prophètes que sont les Oulémas et les Imans –des religieux !- peuvent allier les commandements de Dieu et les crimes atroces que perpétuent en son nom de par le monde les terroristes islamiques. Eux s’étonnent que l’on ose compromettre ou ralentir la résurrection de l’Islam avec des scrupules de ce genre. La guerre révolutionnaire que ces fanatiques ont entreprise a des exigences… et la terreur qu’ils font peser sur le monde en a d’autres plus cruelles encore. Et pour mieux inculquer à leurs troupes fanatisées cette nécessaire terreur, ils ont recours au miracle du verbe, sacrifiant des foules, offrant des hommes au moloch dans le creux de leurs paumes ouvertes, brassant des vivants inutiles, balayant des millions de morts du revers de leurs mains, et reconstruisant dans les transes de l’extase, un avenir qui n’a plus de sens puisque ne se levant que sur des charniers et des déserts.

            En 1968, Abdallah Ghochach, juge suprême du Royaume hachémite de Jordanie s’exprimait en ces termes : « Le Djihad a été légiféré afin de devenir un moyen de propagation de l’Islam. En conséquence, les non-musulmans doivent venir à l’Islam soit de leur plein gré, soit de force par la lutte et le Djihad… La guerre est la base des relations entre les musulmans et leurs adversaires. »

            Et voilà qu’aujourd’hui, la haine de l’Occident ramène les arabes vers l’Islam, un Islam farouche, fanatique comme aux premiers âges… Tous les pays arabes ont lancé en leur temps la guerre au nom de la « démocratie » et de la « liberté »… Nous avons connu cela en Algérie. Ils la prolongent dans cette croisade qui s’appelle la guerre sainte et que l’Occident aveuglé par l’obstination chrétienne, la conscience humaine et la morale ne perçoit même pas. Mais on ne la livre plus au nom des Evangiles ou des Philosophies, on se bat pour de chimériques recettes de bonheur, des fictions dangereuses, des illusions puériles. On bourre la cartouchière des terroristes de munitions mais on leur donne aussi une musette gonflée de mensonges qui entretiennent leur colère. On incite les peuples à la haine en indiquant aux uns qu’ils se battent toujours pour les mêmes misères et aux autres que les temps sont venus de recommencer l’épopée. Et du Gange à l’Atlantique, l’Islam renoue des forces irrésistibles… Il faut préparer la grande fête de la guerre pour chasser les infidèles et, fusil au poing et bombes dans les valises, bâtir de nouveaux empires plus étonnants encore que ceux de la légende. Reviendront ainsi les terribles images, celles que nous avons connues en Algérie : Les hommes égorgés, émasculés, pendus aux arbres des bois, les enfants cloués aux portes des masures et les femmes attachées à la queue des chevaux emballés. Enfin, des stratèges diaboliques ont compris le parti que l’on pouvait tirer des colères allumées par les mensonges dans le cœur des naïfs et des crédules. Ils ont cessé de faire la guerre eux-mêmes. Ils y ont poussé les peuples abusés. Ils payent ces mercenaires d’un nouveau genre avec des mots et pour exciter leur ardeur au suicide, ils leur ont insufflé le pire des poisons : La haine.

            Partout montent les clameurs de ces peuples qui rêvent de revivre enfin la prodigieuse épopée scandée par le choc des cimeterres et dont les fastes illuminent encore la nuit des temps… Partout ces cris qui menacent l’Occident, l’invectivent et le vouent à la mort. La vieille prédiction de Kipling devient une réalité redoutable : « Voici que montent les multitudes à l’assaut de la passe de Khaybar… » Et pendant ce temps, pendant que s’accélère cette frénésie des peuples acharnés à assassiner l’Occident comme pour se venger d’avoir reçu de lui la vérité qui prête une force gigantesque à leur faiblesse millénaire, l’Occident se bat contre lui-même pour une définition puérile de la liberté.

José CASTANO (petit fils d’immigrés espagnols)

E-mail : joseph.castano0508@orange.fr 

Retour Joseph Castano.  

« Tout au long de l’Histoire, l’immense expansion musulmane s’est effectuée par la guerre sainte, les massacres, l’intolérance, la volonté de conquérir, de diriger, de s’imposer, par la colonisation… » (Jean-Paul Roux, historien français spécialiste du monde turc) 

André Malraux et bien avant lui Charles Maurras, ont fait un constat.
Charles Maurras en 1926 : « Nous venons de transgresser les justes bornes de la tolérance, du respect et de l'amitié. » André Malraux en 1956 : « Peut-être des solutions partielles auraient-elles suffi à endiguer le courant de l'islam, si elles avaient été appliquées à temps. Actuellement, il est trop tard ! » 

-o-o-o-o-o-o-o- 

- L'ISLAM ET L'OCCIDENT par José CASTANO – Cliquez sur : Lire la suite 

-o-o-o-o-o-o-o- 

Islam, religion d’amour et de paix

             « Qui êtes-vous pour oser critiquer la religion de l’islam ? » me demande t-on en me traitant régulièrement de « raciste ».

            Je ne critique pas l'islam, je critique la barbarie de l'islam. Présentez-moi un islam paisible et bienfaiteur qui ne commet aucun acte de barbarie, qui n'est pas engagé dans le Jihad, qui ne forme pas des terroristes, qui n'envoie pas des femmes et des hommes se faire exploser dans des lieux publics… Un islam qui n'incite pas à la haine, qui n’appelle pas à la « guerre sainte », qui traite l'homosexuel, la femme adultère, l'apostat, le chrétien, le juif, aussi bien que nous les traitons, et je le saluerai.

            Quelle est cette religion qui méprise la femme, pur instrument de plaisir, et la déchoit de sa dignité humaine ? Esclavage, enfance dominée, mariages forcés, lapidations, enfermement à vie, humiliations, soumission, exclusion... La liste est longue, tout aussi longue que les interdits qui pèsent, aujourd’hui dans le monde, sur des millions de femmes dépourvues de tout droit.

            La loi de Jésus est généreuse ; elle ordonne le pardon, l’oubli de soi, le sacrifice, tandis que la loi de Mahomet prescrit le talion dans la vie sociale, et néglige les commandements suprêmes : « Tu travailleras ; tu ne tueras point. » Or le verset de la condamnation indique clairement que « Les chrétiens, les juifs et les idolâtres seront jetés dans les brasiers. Ils sont les plus pervers des hommes ».

            Voilà pourquoi nous voyons ici et là commettre tous ces crimes chaque jour avec une férocité inouïe sans que jamais ces âmes éprouvent une inquiétude. Les pires criminels ne perdent même pas l’estime de leurs coreligionnaires.

            Mais comment peut-il se trouver des hommes politiques, des catholiques instruits, des prêtres et des évêques qui en parlent comme d’une religion respectable, qu’on met sur le même pied que le christianisme parce qu’il est monothéiste ? Quelle aberration et quelle sottise !

            Voici la vidéo d’un homme empalé, lentement, patiemment, sous les chants, les rires et les applaudissements de ses coreligionnaires...

           Est-ce que je critique l’islam lorsque je publie cette vidéo ? Je montre cette facette de l’islam que nous, occidentaux, aurions du mal à concevoir si nous ne le voyions pas. Suis-je « raciste » pour autant ?

Cliquez sur : Empalement au Pakistan : elle est pas belle la vie en terre d’islam?...  

-o-o-o-o-o-o-o- 

- La France et le monde occidental en danger de mort. Cliquez sur : http://www.youtube.com/watch?v=U--MMeTJPto&feature=youtu.be 

-o-o-o-o-o-o-o-  

- Drapeau de la France outragé, honneur bafoué, non-assistance à pays en danger (cliquez sur ce lien) 

-o-o-o-o-o-o-o- 

Pour revoir: 

Tous les articles de José CASTANO, cliquer sur : - Mes Articles - 

Ses ouvrages, cliquez sur : -Ma Bibliographie – 

Ses conférences, cliquez sur : - Mes Conférences –  

Sa biographie, cliquer sur : - Ma Biographie – 

Son blog, cliquer sur : - Mon Combat - 

En application des articles 27 et 34 de la loi dite "Informatique et libertés" No 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit de modification ou de suppression des données qui vous concernent. Vous ne recevrez jamais des courriels commerciaux ou pièces jointes de publicité de notre part.

Vous pouvez vous rayer de cette diffusion à tout moment :  Tapez « NON »   

-o-o-o-o-o-o-o- 

Article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme : "Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit"

 

 

Posté par popodoran à 21:55 - Commentaires [1] - Permalien [#]


VOL A VOILE EN ALGERIE FRANCAISE

 

Document transmis par Pierre Jarrigue

 

48 - Vol à voile en Algérie Française n°1

Voir en plein écran

','hspace':null,'vspace':null,'align':null,'bgcolor':null}">

49 - Vol à voile en Algérie Française n°2

Voir en plein écran

','hspace':null,'vspace':null,'align':null,'bgcolor':null}" alt="" />

50 - Vol à voile en Algérie Française n°3

Voir en plein écran

','hspace':null,'vspace':null,'align':null,'bgcolor':null}" alt="" />

51 - Vol à voile en Algérie Française n°4

Voir en plein écran

','hspace':null,'vspace':null,'align':null,'bgcolor':null}">

 Retour aviation en Algérie Française.

Posté par popodoran à 23:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 février 2012

SECONDE GUERRE MONDIALE EN ALGERIE FRANCAISE

Document transmis par Pierre Jarrigue

54 - Seconde guerre mondiale en algérie Française 1

Voir en plein écran 

','hspace':null,'vspace':null,'align':null,'bgcolor':null}">

 

Retour aviation en Algérie Française.

Posté par popodoran à 23:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 février 2012

3 JUILLET 62 A AÏN-TEMOUCHENT

JOUR VRAI DE L’INDEPENDANCE

            J’ai toujours spécifié que l’armée des frontières ALN du Maroc (sauf les éléments minoritaires avec la frontière ouverte aux refugies civils après le 19 Mars 62) n’était pas rentrée en Oranie du moins avant l’indépendance et qu’il avait fallu qu’elle réquisitionne des véhicules, camions et bus civils pour progresser jusqu’à Oran après le 5 Juillet faute de logistique spécifique de transport militaires ce qui expliquera un certain retard dans son jeu de "Pompier Pyromane" pour "rétablir l’ordre" et prendre le pouvoir pour commencer en Oranie.

3 Juillet 1962 Aïn Temouchen1

            Ici l’ALN "intérieure" présente en Oranie le 3 Juillet 62 vrai jour de l’indépendance à Ain-Temouchent rien à voir avec l’armée des frontières casquée et vêtue de neuf, ici en partie des déserteurs de la force locale! Ils sont en treillis français, chapeaux de brousse et chaussures diverses.

3 Juillet 1962 Aïn Temouchen2

            A la tribune sous-préfet et maire français avec les autorités locales FLN/ALN. Apres 12H les couleurs furent changées sur les bâtiments publics, mairie, sous-préfecture, écoles , bureaux de postes etc. sans incidents.

De Gaulle à Ain Témouchent Témoignage personnel

            Le voyage officiel, du général De Gaulle prévu du 9 au 14 décembre, après ses déclarations sur «l’autodétermination» évite les grandes villes au premier rang desquelles Alger et Oran.
            Lorsque qu'il débarque à Aïn-Témouchent le 9 décembre 1960, ils est accueillis par des musulmans armés de banderoles scandant « Vive De Gaulle ! » tandis que des Européens en colère clament « Algérie française ! ».
            Comme on peut le constater grâce à ce long sujet des Actualités françaises, qui parle avec gravité d' « une Algérie divisée », mais à Aïn-Témouchent si certains éléments SAS de l’armée ont encouragés les musulmans à acclamer le Général et fourni les banderoles voir avec mention "Algérie algérienne" point de réactions hostiles de leur part au contraire ni de bannière FLN vertes et blanches comme le déclare aujourd'hui la mythologie officielle Algérienne! qui fait du 9 décembre à Aïn-Témouchent l les prémices des
manifestations pro FLN récupérées par les nationalistes à Alger et Oran !

Voir le voyage du général de Gaulle et les manifestations européennes et musulmanes, décembre 1960

PAR JEAN FRANCOIS PAYA   cercle Algérianiste du Poitou

RETOUR JEAN FRANCOIS PAYA ORAN 5 JUILLET 1962

Posté par popodoran à 22:46 - Commentaires [73] - Permalien [#]

17 février 2012

DJIDJELLI 1997

Djidjelli 21

Djidjelli 22

djidjelli 23

Djidjelli 26

Djidjelli 27

Posté par popodoran à 08:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 février 2012

PAUVRE FRANCE, QUO VADIS ?

7 HERISSON étoile
Un seul but : la Victoire. (Alger 1942-1944 Général Giraud)
Les slogans historiques engagent non seulement leurs auteurs mais ceux qui les comprennent.

Ne les oublions pas EUX NON PLUS.

          Alors que les médias nous matraquent quotidiennement sur  l’enlèvement de ressortissants Français quelque part dans le monde et que des comités de soutien se créent fort justement pour réclamer leur libération, nous Pieds-noirs, rappelons également que depuis le 19 Mars 1962, par la volonté maléfique d’un manipulateur de Président de notre France d’alors,  cela fera au 19 mars 2012, 18251 jours, que des milliers de Français d’Algérie ont été enlevés dans l’indifférence générale sans que les « bonnes consciences » de ce monde qui détournaient pudiquement leur regard, n’aient élevé la moindre protestation pour nous défendre et nous soutenir. Nous ne les oublierons pas eux aussi.

 

Faire confiance aux hommes, c’est déjà se faire tuer un peu (CELINE) 

 

Eh oui, AMIS COMMUNAUTAIRES, ils voudraient bien nous faire passer des vessies pour des lanternes.

En Octobre 2007,  La 5° colonne souvent évoquée par votre serviteur, prévoyait déjà  une situation qui pouvait faire tache d’huile dans les prochaines années dans notre pays. Ce soupçon portait sur l’intégrisme sous couvert de  l’Islam et de leurs partisans faux humanistes en mal de bulletins de vote. Eh bien, nous y voilà.

Pour mémoire, nous rappellerons que pendant la période préalable à l’occupation de la France par l’Allemagne, il y régnait un climat d’espionnite où chacun s’observait et considérait l’autre comme suspect. C’était ça les prémices annonciatrices en  partie de la  5° colonne.

Ce qui n’est pas sans ressembler et avoir un rapport avec la situation actuelle dans notre France et que nous vivons en temps depuis trop longtemps. En effet depuis quelques années, la France s’entredéchire politiquement parlant. Car que ne voyons et ne lisons nous pas à propos de  la sécurité et de l'immigration? 

A gauche, Mme Martine Brochen (ex Aubry), née Delors, se distingue et gigote nerveusement dès qu’un média se profile à l’horizon. Le PS passe à l’attaque. Les socialistes dans un communiqué intitulé « La dérive anti républicaine » mordent à belles dents sur les propositions gouvernementales quelles qu’elles soient, même les moins mauvaises et attaquent avec une rigueur sectaire (qui ne serait pas la même et la leur, si par malheur pour nous vrais Français, ils accédaient au pouvoir ce qu’à Dieu ne plaise.)

A droite, Sarkozy débordant d’imagination, n’arrête pas d’avoir des idées… géniales, pour contrer la délinquance. Mais des idées simplement et loin de la réalité des faits et de leur mise en application.

Nos policiers se font tirer comme des lapins sans qu’ils aient droit à riposte, tout en étant en état flagrant de légitime défense, sous peine de voir bondir sur eux une nuée de gredins, de faux humanistes, LICRA. MRAP et autres Dieudonné et gauchards de bas étage.

Les médias se délectent de ces menaces de mort envers nos représentants de l’ordre, menaces émanant d’intégristes de banlieue (protégés au plus haut niveau par la gauche, (avec même des avocats Français pour lesquels l’argent n’a pas d’odeur), la seule riposte permise par leur hiérarchie étant leur demande de mutation pour soi-disant se mettre, eux et leur famille, à l’abri.

Pourtant la révolte intestine gronde dans le vaillant milieu de notre police, Nationale, de nos gendarmes et de nos CRS.

Certains de leurs tireurs d’élite, ont même eu les assassins assaillants d’en face, bien centrés dans leur viseurs et obéissant (à contre cœur et contre leur volonté) aux ordres venus d’en haut, ont été obligés de faire feu à 20 centimètres de leurs objectifs. (Juste pour effrayer, tu parles d’un coup d’épée dans l’eau !).

Pendant ce temps, ceux d’en face cartonnent, bazookent ou  mitraillent à la kalachnikov (arme que n’importe qui peut se procurer à 200 € dans ces sinistres banlieues, zones de non droit et vecteur de violences) sur des cibles désignées d’avance et résignées malgré elles à mourir.

 Putain où sont donc passés nos valeureux « KEPIS BLANCS » des quartiers Viennot, Yusuf, Amilakvari de notre bien-aimée légion de  Sidi-Bel-Abbès ?

N’importe quel pays agressé de cette façon intestine se servirait de cette arme fatale dont la seule présence, découragerait les plus téméraires d’entre eux.

Mais à cette époque de l’année, (Nous, Pieds-noirs en savons quelque chose puisqu’à la même époque en 1962 nous arrivions avec nos baluchons et nos mauvaises valises),  les « congés payés » sont plus soucieux de se rôtir sur nos plages ou de créer des files d’attente de 600 Kms, sur leurs trajets de vacances que de s’attarder sur la survie de nos vaillants protecteurs.

Même nos chaînes de télé se mettent au diapason des dits « congés payés » par des pubs lassantes et outrancières (telles : yaourts, pare-brise et autres produits d’entretien de  lave-vaisselle ou  fosses septiques), lesquelles par leur répétitivité frisent le conditionnement par lavage de cerveau et  deviennent plus dissuasives qu’incitatives.

Pour couronner tout ce merdier, les chaînes de TV ne diffusent que des « séries mille fois vues »  ou des films à la mord-moi  l’…..œil.

Il y a quelques jours, sur FR ( ?), hommage était rendu aux PRCPDV (Pieds Rouges Communistes Porteurs de Valises) et un journaliste qui doit aimer faire des pipes, parle de ceux qui n'ont pas voulu ni de la valise ni du cercueil. Pourquoi ne le dit- il pas à ceux qui sont engloutis au fond du petit lac à ORAN, ou à ceux qui ont subi le tir en rafales de l'armée collaboratrice du FLN et adepte du 19.03.62 à la rue d'Isly. ?

Mes commentaires reflètent une réalité que toute personne lucide ne peut que constater quotidiennement dans ce pays que nous avons chevillé au corps c'est vrai, mais qui nous emmène tout droit dans le mur par cette caste politique bi- tri ou quadri-céphale assoiffée de pouvoir et du gâteau qu'ils se partagent depuis longtemps sur notre dos. Il est urgent que ça change, mais serons-nous assez pour qu'une majorité s'en donne les moyens quand on constate que chez nous-même, ils s’en trouvent qui sont et resteront encore  amnésiques.

           Et nous n'avons pas encore tout vu concernant les coups bas car les rapaces soutenus par les médias aux ordres serrent tellement les fesses qu'ils font appel de plus en plus aux organismes de sondages pour fausser un peu plus le débat. Intéressant de les voir gesticuler, plastronner et promettre pour mieux nous la mettre. L’avenir nous démontrera jusqu’où ils iront dans la bassesse.

Un mot à l’adresse des Maires ou députés qui refusent leur support à Marine Le Pen. A ce jour, Marine semblerait n'avoir que 400 signatures. Il en manquerait donc 100. Si par malheur, elle n'obtenait pas ces 100 signatures, cela signifierait que nous avons en France 100 édiles ou députés indignes de nous représenter et nous nous arrangerions à connaître ces 100 laches  qui en aucun cas ne bénéficieront plus de nos suffrages localement, régionalement et bien entendu nationalement. 

           En outre, nous les 3 ou 4 millions de Pieds-noirs que nous sommes, voterions quand même pour les présidentielles en glissant dans l'urne, des petits carrés au format de l'enveloppe traditionnelle, sur lesquels nous inscririons le nom de notre Jeanne d'Arc moderne.

           Qu'on se le dise dans tous les milieux et que certains de ces milieux-là soient moins sectaires. Elle sera présente par la volonté du peuple des repliés Français que nous sommes depuis 1/2 siècle. Et qui sait combien d'entre ces réticents ne voleront pas au secours de la victoire (air connu des hésitants)

             Passons à un autre sujet d’actualité. On parle d’organiser un congrès du FLN à Nîmes, Juste cette année, qui est le cinquantenaire de notre diaspora par cette bande d’enfoirés et les non moins enfoirés qui s’entendaient sur notre dos  comme larrons en foire à Evian, un certain 19 Mars 1962.

Il semblerait que tous les moyens inavouables soient bons quand même pour enfermer notre communauté dans notre linceul de douloureux souvenirs.

Quels manques de respect et de discernement à notre égard ! Déjà, lorsque nous sommes arrivés comme des cheveux dans leur soupe, les Français des congés payés à la tête desquels plastronnait Gaston Deferre (remarquez que je ne mets pas « Monsieur », car quelqu’un dont le diable s’est emparé de son âme ne mérite pas cette A.O.C.) nous ont superbement ignorés.

 Ce souvenir dont la sensibilité est toujours à fleur de notre peau et ancré dans nos mémoires, est encore pour nous, un cauchemar, mais est avec une évidence troublante le seul moyen qu’il ne fallait pas mettre à mal comme le préconise ce Frédéric « Mythe errant » qui ne sait plus dans quelle vitrine exposer son cul pour se faire remarquer.

Messieurs les organisateurs de ce colloque, les 10 et 11 mars prochains, sur le thème : « la Fédération de France du FLN dans la guerre de 1954 – 1962  s’il se réalise, car nous serons nombreux à nous y opposer par tous les moyens (kharawas, matracas, gayatas, stacks et castagne sont encore vivaces dans nos gènes) et nous vous promettons que ce jour-là  vous établirez de nouveaux records de vitesse…. avant les jeux olympiques de juillet et d’août à Londres.

 Nîmes, comme nous le confirme son courageux et vaillant Sénateur du Gard, Monsieur Jean-Paul Fournier dont je cite certains propos en le remerciant sincèrement, a été en 1962, l’un des  lieux d’arrivée de notre communauté rapatriée. Depuis cette date, bon nombre de ces rapatriés s’y sont installés et s’y sont parfaitement intégrés. Cette page de l’histoire de France est également très douloureuse à notre mémoire et à celle des harkis, et Nîmes organisera en Juin 2012 avec le soutien de nombreuses associations de villes de la façade méditerranéenne un évènement commémoratif pour marquer le départ précipité, en 1962, de plus d’un million de rapatriés et la fin d’un conflit très meurtrier pour nos soldats, pour notre (OAS)-FFI de l’Algérie Française, (cette remarque est mienne n’en déplaise à certains palefreniers des écuries de la France), et enfin pour tous les combattants de l’Armée française, de l’active et du contingent, dont des milliers ont tragiquement trouvé la mort.

Monsieur Jean-Paul Fournier rajoute : Je pense qu’il faut avoir la plus grande retenue dans le traitement, même historique, de cet épisode de notre passé commun et notre volonté de montrer que l’organisation de ce type de colloque avec nos ex ennemis est tout à fait inopportun. J’ai d’ailleurs été approché pour soutenir cette manifestation. Toutefois, contrairement au Conseil général du Gard et au Conseil régional Languedoc-Roussillon, j’ai répondu par la négative, tant il me semble important d’avoir une approche totalement apaisée et respectueuse de cet épisode historique, douloureux pour beaucoup d’entre nous.Pour moi le choix de cette date, en pleine période de recueillement et de souvenir, est particulièrement mal venu, à moins qu’il soit le fruit d’une réelle volonté motivée par un esprit de polémique.

Jean-Paul Fournier Sénateur du Gard Maire de Nîmes Président de Nîmes Métropole. BRAVO MONSIEUR FOURNIER,  VOUS AVEZ TOUCHE LA CIBLE AU CŒUR MEME DE SON SENTIMENT ENVERS NOTRE COMMUNAUTE (laquelle approche les 5.000.000 d’électeurs, maintenant, et qui pourrait bien changer la donne des futures présidentielles.Le rentrée pour ces gaillards sera rude et rude sera aussi leur confrontement à la réalité.

Mais concluons sur une note plus optimiste, car les 20, 21 et 22 Août derniers se sont déroulées  les festivités du 4° salon du SAVOIR FAIRE PIED NOIR au Mas de l’Ille à Port Barcarès (Pyrénées Orientales) où des animations de classe internationale et d’excellents repas traditionnels ont été servis aux nombreux visiteurs et participants et où notre art de vivre et notre convivialité proverbiale ont été mises en exergue à la satisfaction générale.

A l'année prochaine, si Dieu veut.

Méfions-nous des enchaînements de la sensibilité! On commence par plaindre les assassins  et on finit un peu tard, par s'apitoyer sur les victimes...  d’après André Frossard

 LE HÉRISSON VOUS  SALUE BIEN            ET TOUJOURS A VOTRE SERVICE.

A tchao et à la prochaine si Dieu le veut.

01

Retour coups de cœur.

Posté par popodoran à 23:32 - Commentaires [6] - Permalien [#]

29 février 2012

COUPS D'OEIL SUR L'ACTUALITE DE MOMENT

7 HERISSON étoile

 Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps ; vous pouvez même tromper quelques personnes tout le temps ; mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
Abraham LINCOLN

Article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme "Tout individu (...même un petit mammifère) a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit"

Rappel: Le 6 Mai 2007, le résultat des présidentielles donnait ce qui suit:

M.  Nicolas  SARKOZY          18 983 138 Voix / 53,06% Exprimés.

Mme  Ségolène  ROYAL       16 790 440 Voix /46,94 % Exprimés.

Différence                         2 192 598 soit 6,12 %

source: Wikipédia

          Ayons le courage de nous avouer que par l'apport de nos voix qui représente à peu de chose prés cette différence, nous avons pesé inconsciemment sur ce résultat par notre vote massif, séduits que nous avions été par les promesses mirifiques et fallacieuses diaboliquement préméditées du lauréat. Mais chats échaudés craignant l'eau froide, on ne nous y reprendra plus. Juré et promis à l'orientale avec l'index posé verticalement sur nos lèvres et après un  baiser sur ce doigt, envoyé vers son cœur. Revenons à l'actualité de ce mois de Février riche en évènements. Que ne voyons-nous pas et entendons sur nos chaînes nationales, sur nos journaux, dans la rue et sur le web?

            Le 10.02.11 écoulé, à l'initiative de TF1 et à  une heure de grande écoute, nous avons eu droit aux explications dodelinantes de notre Président du moment (vous savez, celui que nous avons aidé sur la foi de ses promesses aguichantes à l'adresse de notre communauté, à arriver à la fonction qu'est la sienne)  s’efforçant  de répondre à un panel de Français triés sur le volet et représentatifs, soi-disant,   des inquiétudes des Français. Mais à ce volet, il manquait une lamelle et quelle lamelle : notre communauté. Au gré des tendances politiques idéologiquement gaulliennes, lesquelles s'inspirant de leur maître à penser qui d'outre tombe, les dirigent encore, nous gouvernent depuis 49 ans et pour eux nous ne sommes que quantité négligeable. Quelle grossière erreur  politico-stratégique,  ils commettent. Cette quantité négligeable se rappellera à leur bon souvenir lors des prochains scrutins qui se profilent  à l'horizon des mois qui viennent et plus particulièrement en 2012.

            Ce gouvernement avant de vouloir donner des leçons de démocratie à la planète entière, devrait porter un regard périphérique sur  son entourage immédiat et se pencher d'avantage sur les différentes catégories nationales qui le constituent et dont nous en sommes l'une des composantes (et non des moindres). Hé oui ! Nous faisons partie de celles qui portent depuis toujours et encore  un amour inconsidéré à leur pays, la France, avec  notre passion du bleu, du blanc, du rouge, du noir de nos pieds et de notre Marseillaise. Cette catégorie, malgré cet ostracisme visible à son égard, se caractérise par son courage, ses claouis bien pendus, sa volonté, son sens de l'honneur et sa détermination à aller le plus loin possible pour que raison lui soit rendue. Et cela, voyez-vous, ce n'est pas de la tchatche (comme pensent avec condescendance quelques-uns des « pisse-vinaigre » qui nous entourent.

            Il est vrai qu'à notre époque ces sentiments (aux yeux de ces bobos) sont considérés comme ringards,  désuets et ou dépassés. Mais à ceux-là, nous leur disons haut et fort et à la Française, le fameux mot de cinq lettres de Cambronne. Alors comme ce gouvernement a beaucoup à apprendre sur nous et ne fait rien pour cela, dés le lendemain de ces scrutins, nous lui ferons un « Présentez armes sans fusil » à la manière traditionnelle qu'est la notre (et que tous les pieds-noirs connaissent) laquelle consiste à claquer notre bras gauche sur l'angle intérieur formé par notre  bras droit replié avec le poing fermé dans leur direction. Nous en aurions pourtant des revendications justifiées et des vérités dérangeantes à mettre sur le tapis. Mais autant prêcher dans le désert. Mais le moment venu, ces loups vicieux, pas faméliques car bien nourris, et bien nantis dans des paradis fiscaux, auront beau revêtir la houppelande du berger pour mieux nous leurrer, ils ne tromperont jamais plus personne et surtout plus nous. Nous espérons que dans la confidence des isoloirs et des urnes, nous Français de là-bas et d'ici, donnerons la réponse qui convient à ces gens de peu pour leurs attitudes mensongères  et leur manquement à la parole donnée la main sur le cœur. « Aller au bout de soi-même, c'est toujours ce que j'ai voulu » (disait Nicolas Sarkozy, dans son livre « Témoignage »). Il est vrai que du haut de ses 1,70m  il lui faudrait un escabeau pour arriver à aller au bout de soi-même. Une fois de plus et pour conclure, réalisons que nous Rapatriés d'Algérie, ne sommes ni de prés ni de loin,des Français comme certains autres (heureusement) et comme nous l'aurions souhaité et que nous ne pouvons compter que sur NOUS. De ce qui précède, sachez que je m’efforce simplement de coller au plus possible à l'actualité. Ne nous attardons pas d'avantage sur des sujets qui dérangent et essuyons plutôt nos pieds « noirs » sur la carpette et occupons-nous d'autres problèmes qui ont toute leur place dans cette modeste rubrique.

            Le Parisien nous informe qu'à Audincourt (petite ville du Doubs)nous assistons à des bastons géantes entre bandes rivales, qui s'affrontent, en de véritables scènes de combat de rue, avec les pillages et incendies qui en découlent. Que des rixes entre bandes ont eu lieu devant un lycée de Thiais et que des coups de feu ont été tirés lors d'un affrontement entre elles, sans doute pour des rivalités de territoire.

            Mais, nom de Dieu, une solution s'impose à l'évidence: Faites donner la Légion étrangère d'Aubagne, et vous verrez les résultats. Je parle de ce que je sais pour avoir vu à l’œuvre, ces « durs de durs » lors de manifestations anti- France à l'époque du 19 Mars 1962, en Algérie.

            Aujourd'hui, on évoque des sanctions à prendre pour endiguer ces violences et on pousse les magistrats de notre pays, pour lesquels les gens honnêtes sont à 100%, à se mettre en grève. On désigne ces sentinelles du respect et du maintien de l'ordre comme boucs émissaires de ce dépôt de bilan du gouvernement actuel. De mémoire de Français, on n'a jamais vu ça. Mais que fait ce gouvernement face au manque d’effectif criant  dans ce noble et grand métier de la magistrature (huissiers, greffiers, juges d'application des peines et autres fonctions rattachées)qui mérite notre plus profond respect ? Commencez par leur donner les moyens de prononcer des sentences qui ne troublent que  les mauvaises consciences, les MRAP, SOS racisme et autres organisations affiliées. Quand on voit à la une des journaux télévisés et des quotidiens, ces malheureuses fillettes innocentes victimes du vice, de la turpitude, de la cruauté et de la soi-disant folie, qui sont assassinées, seul Dieu sait comment ou coupées en morceaux, telle cette jeune fille de 18 ans prénommée Lætitia (Sa tête, ses bras et ses jambes, lestés de grillage, retrouvés mardi dernier dans un plan d'eau en Loire-Atlantique ) dépecée par un salopard nommé «Tony Meilhon »,  criminel violent multirécidiviste qui avait déjà été  condamné une kyrielle de fois par la Justice et aussi les deux petites jumelles,  Alessia et Livia probablement assassinées par leur enfoiré de géniteur,( qui a eu la bonne idée de se suicider) et auxquelles il faut ajouter pour ne pas les oublier, les horribles assassinats de la  petite Madison âgée de 5 ans et du petit Mathias 4 ans  en 2006( voir mon article du  13.05.06 intitulé « Je suis pour »....), mais, nom de Dieu, qu'attendez-vous pour reformater la veuve mise au point par le Docteur Guillotin et son antivirus sans concurrence : le couper, et si vous rechigniez à restaurer la peine de mort, coupez- leur les claouis et faites-les leur bouffer à la façon des   rognons blancs dont sont si friands certaines communautés de chez nous. Ainsi, ils ne pourront plus ni violer ni tuer l'innocence. La peine capitale s’impose parce qu’elle est définitive et dissuasive pour les autres futurs violeurs et flétrisseurs d’innocence. Elle prévient le retour des dangereux criminels dans la société et ainsi d'éventuelles récidives. Elle décourage les proches des victimes à " rendre justice " en marge des tribunaux. La peine de mort est populaire dans les 78 pays où elle est encore en vigueur et appliquée. La France est l’un des rares pays où elle a été abolie.

            C’est aussi un moyen de diminuer la surpopulation des prisons, qui  est devenue un véritable problème dans les pays occidentaux. Dans les autres pays et surtout en pays islamiques, on applique la loi du talion prévue dans la charia et ce sont les parents des victimes qui décident du sort de l’assassin. Cela est juste, ainsi peu d’assassins échapperaient au bourreau et on verrait immédiatement baisser la courbe des viols, assassinats sexuels, crapuleux ou autres. Leurs auteurs doivent payer de leur vie et ce ne sera pas cher payé en regard des souffrances qu’ils ont infligé à deux innocents et de la détresse dans laquelle ils ont plongé pour la vie ceux dont ils étaient la joie de vivre.

            Pour conclure et sans vouloir passer du coq à l’âne, il me vient en tête une chanson de 1955 de Pierre Dudan (Mélancolie), lequel était comme nous un rapatrié ….de Russie, et ce magnifique poème, m'amène parfois une larme. En voici pour vous un extrait et ce sera ma conclusion pour cette fois:

Mélancolie un jour s'achève
Mélancolie on n'y peut rien
Chaque jour dans la fumée et dans l'alcool, on noie ses rêves
Seul jusqu'au matin
Et chaque nuit, ça recommence
Pour torturer le cœur trop lourd
Le cafard dans la fumée et dans l'alcool, mène la danse
Jusqu'au jour
Demain, y aura de l'amour et de la lumière
Peut-être bien, ça m'est égal
Barman, jusqu'au matin, remplis mon verre
Je veux rêver que j'ai moins mal
Mélancolie... tu nous enchaînes
Plus fortement qu'un grand amour
Un beau soir dans la fumée et dans l'alcool, on noie ses peines
Pour toujours.

Hier n'est plus, demain n'est pas encore. Nous n'avons qu'aujourd'hui. Commençons. (Mère Theresa)

 

LE HÉRISSON VOUS  SALUE BIEN            ET TOUJOURS A VOTRE SERVICE.

A tchao et à la prochaine si Dieu le veut.

Leherisson1962@gmx.com

01

Retour chez le hérisson.

Posté par popodoran à 22:46 - Commentaires [10] - Permalien [#]