Appelé aussi « barrage Steeg » du nom d’un des gouverneurs de l’Algérie Française, le barrage d’Oued Fodda est le premier des grands barrages construits en Algérie. L’étude de faisabilité débute en 1910 mais sa construction commence en 1926 pour se terminer en 1932.

L’ouvrage construit pour le compte du service central des irrigations en Algérie mesure 89 mètres de hauteur pour 65 mètres d’épaisseur à la base et 182 mètres de ligne de crête, barre une vallée profonde composée de calcaires très fissurés qui ont nécessité pour leur imperméabilisation l’injection à haute pression de produits chimiques et de ciment. Cette région d’Oued Fodda comme Carnot et Orléansville a été affecté par de grands séismes et cette nouvelle technique s’avéra efficace car plusieurs secousses telluriques n’eurent aucune conséquence pour le barrage. Sa construction et celle des ouvrages annexes ont nécessité l’exécution de 320 000 mètres cubes de béton.

Sa capacité de 225 millions de mètres cubes permettait d’irriguer 18000 hectares sur la rive gauche de la vallée du Chélif en amont du seuil de Pontéba dans la vallée d’Oued Fodda.

BARRAGE DE OUED FODDA 1 situation popodoran

BARRAGE DE OUED FODDA 2

BARRAGE DE OUED FODDA 3

BARRAGE DE OUED FODDA 4

BARRAGE DE OUED FODDA 5

BARRAGE DE OUED FODDA 6

BARRAGE DE OUED FODDA 7

BARRAGE DE OUED FODDA 8

BARRAGE DE OUED FODDA 9

BARRAGE DE OUED FODDA 10 février 1937-2

BARRAGE DE OUED FODDA 11 février 1937-3

BARRAGE DE OUED FODDA 12 Historia mag

BARRAGE DE OUED FODDA 13 Ouarsenis_Mai_63_1

BARRAGE DE OUED FODDA 14 Ouarsenis_1

BARRAGE DE OUED FODDA 15

Retour à la liste de barrages