Libre propos citoyen

Nous apprenons que 800 artistes et autres humanistes ont tous demandé un peu plus d’humanité à Calais au sujet des 6000 clandestins.  Libération en fait son gros titre.

Nous vivons une époque curieuse et étonnante ou une Josiane Balasko entre deux voyages et tournée s’immisce dans le débat d’une famille expulsée pour défaut de paiement. La famille Diassiguy, qui compte neuf enfants, occupait son logement depuis 25 ans. Cette famille d’origine à une dette de plus de 10 000€ environ. On se demande pourquoi Balasko, dans son élan de générosité, n’a pas pris en charge cette dette qui ne représente pas grand-chose vu ses confortables revenus de comédienne, de réalisatrice, de scénariste, de romancière, de dialoguiste et de costumière.

Je ne ferai pas de commentaires sur les presque 1500€ de revenus sociaux environ que confèrent à cette famille le simple fait d’avoir des enfants. (APL, Allocations familiales, etc.) Pas de commentaire non plus sur le fait que la scolarité des enfants est gratuite ! Que ces enfants de Romainville n’ont pas dû coûter bien cher à la famille pour ce qui est de la cantine scolaire.

Voici ce que répond le Préfet aux demandes du D.A.L, (Droit Au Logement) association d’extrême gauche, et à celles de Josiane Balasko et autre Guy Bedos.

Didier Leschi, préfet délégué pour l’égalité des chances en Seine-Saint-Denis. Il conteste leur version des faits. Les parents ont selon lui « refusé tout plan d’apurement alors que des ressources existent en prestations sociales et même en salaires pour certains adultes présents ». Il dénonce également la « suroccupation » du F 5 « avec la présence de neuf enfants et de six adultes » ce qui entraînerait « des nuisances pour le voisinage ».(Source)

Enfin, il assure que la famille a refusé « d’utiliser le délai donné par le juge pour trouver des solutions de relogement et de décohabitation »

Pour ceux qui ignorent encore ce que veut dire décohabitation,  c’est la séparation des secondes et autres femmes vivant ensemble dans un même appartement. Bref pour être plus clair, il s’agit d’une famille polygame. Ce que personne dans les médias ne dit et encore moins nos artistes aux cœurs tendres qui se foutent finalement de la condition des femmes, vagins sur pattes pour l’homme dominant !  Les enfants sont sans doute du même père mais probablement pas de la même mère. Ce qui veut dire que d’autres allocations s’agglutinent comme celle de la femme seule avec enfants au foyer. La polygamie étant illégale, la seconde et autre épouse, peuvent prétendre à percevoir cette allocation en tant que femme seule élevant leurs enfants.

JB à Calais

Josiane Balasko au secours d’une famille polygame !

Que dire de l’ineffable Guy Bedos? C’est cet humoriste qui s’autorise à traiter de con certains politiques sans que la justice n’y voie rien à redire ! Celui-là même qui manifestait avec une pancarte souhaitant la bienvenue aux clandestins-déserteurssyriens ! Décidément, pour certains, la vieillesse est véritablement un naufrage. Il parait que son fils est encore plus vieux que son père.

Nous avons donc 800 artistes ayant de confortables moyens qui s’érigent tous en donneurs de leçons comme il se doit pour un artiste bon chic bon genre. 800 personnes qui ont apposé leur signature au bas d’un parchemin qui ne les lie en rien, et surtout pas à une solidarité active et pécuniaire. Ces 800 braves artistes et autres réclament une plus juste humanité sans que cela n’interfère aucunement dans leur niveau de vie. Comme François Hollande le disait, c’est gratuit, c’est l’Etat qui paie! Tant pis pour le cochon de payant contributeur.

Nos 800 signataires ont accompli une lourde tâche. Ils se sont apitoyés, ils se sont engagés dans le combat de la dignité humaine. Ils se battent pour cette dignité humaine entre deux voyages sur des îles paradisiaques, chez des amis à Los Angeles, chez des camarades de combat à New-York, ou tout simplement après quelques semaines de repos dans leur propriété de Ramatuelle ou d’ailleurs. Vous, les pauvres, vous ne pouvez pas comprendre, c’est épuisant ce don de soi à l’autre. Parfois, ils sont si fatigués qu’ils font se faire soigner dans les cliniques et hôpitaux chics de Paris ou de Neuilly sur Seine ou on est sûr au moins de ne pas côtoyer la plèbe. Car si ces braves gens veulent bien manifester avec le peuple, pour peu qu’il soit d’origine étrangère bien sûr,  ils ne veulent pas partager les même lieux de soins, les mêmes cabinets médicaux. Oh, les sans dents, il ne faut pas déconner tout de même !

Libération qui est un journal appartenant à une famille capitaliste célèbre n’a aucune gêne de voler au secours des clandestins pourvu qu’il puisse vendre son papier. Il est loin le temps de ces journaux revendicatifs qui avaient de l’humour, de la révolte et même du sérieux comme autrefois le Monde. Tous se sont lavés à la javel du politiquement correct y compris le Figaro d’ailleurs, prétendument de droite. Je dirai même que c’est le pire car beaucoup s’attendent à lire une pensée de droite et se retrouvent dans la basse-cour des idées prémâchées de la socia-lie ambiante. Particulièrement dans les pages internationales et sociétales.

Nous vivons une époque effrayante ou la mémoire a foutu le camp ! Toutes cette gauche artistique est obsédée par « les heures les plus  sombres de notre histoire »(en oubliant le génocide vendéen en passant) et est prisonnière d’un schéma totalement obsolète. Tous ces braves gens, intelligents séparément, deviennent de profonds imbéciles dès que vous les interpellez sur la politique. Ils voient des nazis partout, des antisémites partout sauf là où se trouvent les vrais antisémites et les vrais nazis. L’antisémitisme européen est résiduel et ces braves gens ne voient pas qu’ils soutiennent des immigrés qui par leur culture islamique, sont des antisémites de fond. Ils ne voient pas que ces antisémites de fond ne rêvent que d’une chose, hormis la sécurité matérielle assurée,  appliquer les préceptes de l’islam dont l’une des règles première est de tuer de l’infidèle. Tout ce qu’ils ont par l’intermédiaire des pays européens, du travail, de la sécurité obtenue n’est pas pour eux une seconde chance donnée par les pays d’accueils mais un don d’Allah. Et ce n’est pas toutes les Balasko et autres Béart et Bedos qui changeront cette réalité.

Les 800 signataires sont les « idiots utiles » de l’islam comme au temps de la guerre froide avec l’union Soviétique de Lénine et Staline.

Les 800 signataires sont des femmes et des hommes incapables de réfléchir et comprendre que ce que vivent les Français de Calais aujourd’hui, est bien plus grave que la situation des déserteurs de Calais.

Les 800 signataires ont un fonctionnement intellectuel qui s’est arrêté sur un schéma dépassé et même les plus intuitifs d’entre eux, les plus sensibles ne réalisent pas qu’ils se rendent complices des futures réactions violentes qui ne manqueront pas de se faire. Ils affirmeront la main sur le coeur qu’ils se sont battus contre la bête immonde. Une bête qu’ils auront caressée et nourrie eux-mêmes par leur inconscience politique.

Qu’importe pour eux finalement, il suffira pour ces bobos de prendre l’avion et d’attendre que cela se passe aux Caraïbes, en Californie ou en Floride. C’est ce qui s’est passé « aux heures les plus sombres de notre histoire« . Ils sont revenus sabler le champagne avec les nazis occupant Paris.

De Gérard Brazon lu dans Riposte Laïque vous pourrez aussi consulter les commentaires

Le blog de Gérard brazon

Retour libres propos citoyens