06 mars 2017

LIEUTENANT-COLONEL JEAN-BASTIEN THIRY NOVEMBRE 2017

Ci joint le carton d'invitation aux cérémonies du 54ème anniversaire de la mort de notre père.
Hélène Bastien-Thiry

Pour le 54ème anniversaire de la mort du

Colonel Jean Bastien-Thiry

fusillé le 11 mars 1963 au Fort d’Ivry,

le Cercle Jean Bastien-Thiry vous invite

à participer à la messe célébrée à Paris

le samedi 11 mars 2017 à 11h30

en l’église Sainte-Odile (2, av. Stéphane Mallarmé, 75017)

et à venir au cimetière de Bourg-la-Reine (92)

(27 rue de la Bièvre)

le dimanche 12 mars 2017 à 15 heures

pour un dépôt de gerbes et une prière.

Cercle Jean Bastien-Thiry – B.P. 50070 – 78170 La Celle St Cloud

 

Se garer à Bourg-la-Reine :

Si vous venez en voiture à Bourg-la-Reine, différents parkings sont possibles :

- le plateau du Gymnase de la Faïencerie, 30 rue Jean-Roger Thorelle, situé à côté de l'autre entrée du cimetière (à l'autre bout de la grande allée centrale). On y accède par la RN20 vers Paris, en tournant à droite juste après avoir dépassé la rue de la Bièvre. (gratuit) - Le parking Condorcet, payant, au 69 avenue du Général Leclerc (400m du cimetière) - Le parking du Centre-Ville, payant, 66 bld du maréchal Joffre, sur la RN 20 vers la province avant la gare du RER. (700m du cimetière)

Venir en transports en commun :

La gare RER de Bourg-la-Reine est située à 800 m du cimetière. Elle est desservie par la ligne B du RER.

Cercle Jean BASTIEN-THIRY - B.P. 50070 - 78170 La Celle Saint Cloud

basthiry@aol.com

Télécharger l'invitation complète au format PDF 

Retour "C.N.R."

 

Posté par popodoran à 13:19 - Commentaires [8] - Permalien [#]


08 mars 2017

19 MARS… LA COMMÉMORATION DE LA HONTE

Par José Castano

« La mémoire n'est pas seulement un devoir, c'est aussi une quête » (Commandant Hélie de Saint-Marc - " Les champs de braises ")

               Dans quelques jours, les ennemis de la France commémoreront dans la honte et le déshonneur, les « accords d’Evian » du 19 mars 1962. Pour eux, cette date funeste représente la « victoire » du FLN -leur allié d’alors- sur « l’odieux colonialiste »… sans la moindre pensée pour ces milliers de jeunes soldats, d’Européens et de Musulmans assassinés tout au long de ces huit années de guerre.

              « Je consens que mon frère est mort ; c’est la loi commune. Ce qui me révolte, c’est l’arrogance de ses assassins » écrivait Christopher Marlowe, dans « Edouard II ».

               Ce qui me révolte, c’est cette arrogance despotique qu’affiche depuis 60 ans ce milieu gauchisant représentant l’anti-France, pour qui la colonisation française ne fut qu’« agression » et « souffrance » envers les « pauvres Musulmans marchant à coups de trique » (sic). C’est proprement odieux !

               Alors que les meilleurs soldats que la France n’ait jamais eu tombaient chaque jour dans cette sordide guerre et au moment même où leur sacrifice lui permettait de relever la tête et d’émerger d’une longue série de défaites, cette intelligentsia gauchiste -qui de tout temps a pris le parti de l’étranger- n’eut de cesse de soutenir la cause des écorcheurs du FLN. Ce sont ces mêmes souteneurs que l’on retrouve aujourd’hui sous La bannière NPA, PC, Verts, CGT, FNACA… flanqués de leurs satellites « humanistes » champions des « droits de l’homme ».

               Les âmes chagrines disent que la conscience se révolte au spectacle de certains crimes. Les images qui représentent les milliers d’hommes égorgés, les visages mutilés au couteau, les enfants déchiquetées par les bombes, les femmes violées puis éventrées, reculent les limites assignées à l’horreur. Cependant, ces atrocités, répliques de tant d’autres commises déjà en Indochine, ne révoltent pas les consciences contre les criminels mais contre les victimes. Ces milliers d’innocents versés dans la mort servent à apitoyer le monde sur le sort des bourreaux. Le réflexe n’est pas l’indignation devant la sauvagerie du crime, mais la compassion envers les assassins à qui l’on trouve toujours une excuse à leur acte « désespéré »... Et si les survivants excédés ou terrorisés prennent les armes pour sauver leur vie, dans un geste de défense aussi vieux que les âges, ils soulèvent contre eux l’unanimité des censeurs.

               La honte ne se raconte pas : elle s’encaisse !

José CASTANO e-mail : joseph.castano0508@orange.fr 

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

A revoir:

- 19 MARS 1962 - LE CESSEZ LE FEU… Ou la victoire du FLN –

- 11 MARS 1963 - L'EXECUTION DU COLONEL JEAN-BASTIEN THIRY

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

«  TERREUR ISLAMISTE »

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Conférence sur « ISLAM, RELIGION CONQUERANTE »

Organisée par la Fédération Nationale des Rapatriés de GRENOBLE, cette conférence sera donnée par José CASTANO, Dimanche 19 Mars 2017, à 11hprécise à l'Hôtel EUROPOLE, 29, rue Pierre Semard – 38000 GRENOBLE

- Entrée gratuite –

Un repas (sur place)-facultatif- suivra la conférence

Renseignement et inscription : FNR, Chez M. J.M. CANIE – 106, Cours Berriat - 38000 GRENOBLE -

Tél: 06 80 58 43 50  ou  04 76 54 15 34

Pour la bonne organisation merci de répondre avant le 10 mars 2017

Prix du repas : 25 euros, tout compris

Apéritif : KIR et Feuilletés

Salade de saumon et crevettes

Quasi de veau sauce morilles

Gratin dauphinois légumes

Fromage blanc

Omelette norvégienne

Vin et café compris

Cliquez sur : ISLAM… RELIGION CONQUÉRANTE

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Mes ouvrages, cliquez sur :-Ma Bibliographie – 

Ma biographie, cliquer sur :- Ma Biographie – 

Mon blog cliquer sur : - Mon blog – 

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

REVOIR LA VERITE HISTORIQUE SUR LE 19 MARS 1962

Posté par popodoran à 23:20 - Commentaires [2] - Permalien [#]

09 mars 2017

COMMUNIQUÉ DU CERCLE DE CITOYENS PATRIOTES du 08/03/2016

Compte rendu de la conférence du 25mars 2017

1

            Compte rendu de la conférence du général PIQUEMAL publié par « Le petit journal de l’Hérault ». La photo relative à l’assistance a été prise trop tôt…

            En dépit du déluge qui s’est abattu sur Palavas les Flots dans la matinée du samedi 25 mars, 163 patriotes (comptés) ont répondu « présent ! » à l’appel du Cercle de Citoyens-Patriotes, délégation de l’Hérault. Devant un auditoire passionné, son Président, le général Christian PIQUEMAL a fait part de ses inquiétudes face à la montée des périls qui menacent la France (notamment celui de l’intégrisme islamiste), des manquements de l’oligarchie politico-médiatique et appelé les Patriotes à la Résistance.

            Reprenant cette citation de Kennedy lors de son discours d’investiture du 20 janvier 1961 : « Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays », il a fustigé les prétendants (militaires et politiques) qui s’inquiètent du poste qu’ils occupent ou attendent d’occuper dans la Patrie, au détriment du rang qu’elle doit atteindre parmi les nations. Il a exprimé sa colère quant, après chaque tuerie, les Français se sont contentés d’allumer des bougies, déposé des fleurs et pleuré sans pour autant réclamer de compte à ceux qui, des années durant, n’ont eu de cesse d’imposer et de légitimer l’islam, religion de « paix et d’amour »…

            Il n’y a qu’une façon de changer les choses, clame le général : « Exprimer sa colère ! » Le peuple français doit dire qu’il en a assez d’être méprisé, bafoué, humilié… Il est temps qu’il prenne en main son destin. Il est temps de sanctionner ceux qui ont mené la France au chaos… Il est temps de se révolter contre cet islam conquérant et retrouver pleinement son âme, son identité, ses libertés et cet amour sacré de la Patrie !

            L’assistance séduite, conquise, a, durant une heure, engagé avec le général un débat très constructif avant de conclure par une vibrante et émouvante « Marseillaise ».

            « Entre le passé où sont nos souvenirs et l’avenir où sont nos espérances, il y a le présent où sont nos devoirs ». Faisons nôtre cette morale de Henri Lacordaire en empoignant ce présent de toutes nos forces, de toute notre âme car de là émergera l’espérance ! C’est cette espérance à laquelle aspire le peuple Français qui est la source de tous les miracles sans laquelle le fil des jours n’est plus qu’une glissade désespérée vers le renoncement.

Merci Mon Général d’avoir redonné des couleurs à notre espérance !

José CASTANO

Rejoignez le Cercle de Citoyens-Patriotes      Courriel 


Le 09 mars 2017

Par José Castano

Le Général PIQUEMAL à Palavas les Flots, le 25 Mars 2017

 

Cercle des citoyens patriotes-logo

 

Nous sommes ce que vous fûtes, nous serons ce que vous êtes

            « La France, la patrie dont je ne saurais déraciner mon cœur. J’y suis né, j’ai bu aux sources de sa culture. J’ai fait mien son passé, je ne respire bien que sous son ciel, et je me suis efforcé, à mon tour, de la défendre de mon mieux ». Marc Blo­ch, « l’Étrange défaite », sep­tem­bre 1940. (Collection Folio histoire n° 27, Gal­li­mard)

            Françaises et Français de bonne volonté, de toutes origines socio­pro­fes­sion­nel­les, obédiences politiques et confessions religieuses, nous, « Citoyens et PATRIOTES », nous voulons préserver, restaurer, les valeurs qui ont fait la grandeur et le rayonnement de la France à un moment où n’existaient pas encore les fractures, dérives, actuellement observées…

            La France, mil­lé­nai­re, a toujours été majo­ri­tai­re­ment chrétienne et ce sont les valeurs de cette église qu’elle a laïcisées dans sa devise « Liberté-Égalité-Fraternité».

            Or, nous marchons allègrement vers un mul­ti­cul­tu­ra­lis­me imposé, menant à des com­mu­nau­ta­ris­mes religieux fana­ti­ques, encouragés par la plupart de nos élites et dirigeants et par des medias sur­in­for­mants qui nous abrutissent de pensée unique.

            Nous sommes extrêmement inquiets en regard de l’invasion sourde, mais rapide, du radi­ca­lis­me religieux et du racisme anti blanc ; il n’y a pas de place dans notre nation pour une religion, ou plutôt un mode unique de vie et de pensée, qui se présente, par la voix de plusieurs de ses représentants reconnus, comme une doctrine politique tota­li­tai­re, pro­fon­dé­ment inéga­li­tai­re et into­lé­ran­te, qui bafoue les plus élé­men­tai­res droits de l’Homme et prône la dis­pa­ri­tion de tous les « mécréants » 

           Nous nous prétendons « Citoyens » parce que, parcelle de la sou­ve­rai­ne­té du peuple, nous souhaitons pouvoir par­ti­ci­per activement au réta­blis­se­ment de l’état de droit et de la sou­ve­rai­ne­té de la France dans le respect des lois et de l’intérêt général.

            Nous nous revendiquons « Patriotes » parce que nous refusons la mort programmée de la démocratie et de la République, que nous acceptons notre Histoire dans sa totalité y compris avec ses tur­pi­tu­des, que nous honorons nos morts, et que nous voulons restituer à la France la fierté et sa sou­ve­rai­ne­té ; nous sommes également patriotes parce que nous faisons en sorte d’être prêts à défendre le ter­ri­toi­re sacré de la Patrie !

            Enfin, nous nous sentons Français car nous sommes membres solidaires et fraternels, descendants et héritiers fiers, d’une com­mu­nau­té de femmes et d’hommes libres soudés par des intérêts communs (langue, ter­ri­toi­re, histoire, culture, mémoire, goût de vivre ensemble), par l’amour de la France.

            Nous savons, vous savez, qu’une majorité de Français, pour l’instant silencieuse, a peur, sait qu’on lui ment, et aspire à un retour à des valeurs simples, plus saines, plus honnêtes, plus justes, plus res­pec­tueu­ses, uni­ver­sel­les, moins liber­ti­ci­des… Mais cette majorité ne sait pas comment faire, pense ne pas pouvoir agir, imagine qu’il est trop tard, et manque souvent de courage…

            Si, ainsi que nous, vous souhaitez préserver, protéger, l’avenir de nos enfants, retrouver un mode de vivre ensemble pour lequel des millions de nos aïeux, souvent étrangers, ont sacrifié leur vie, nous serions par­ti­cu­liè­re­ment heureux d’échanger avec vous et d’élaborer ensemble les solutions pour y parvenir.


Le Cercle de « Citoyens-Patriotes »

José Castano–  Courriel : joseph.castano0508@orange.fr

Qui est le général PIQUEMAL ?

GPiquemal1

Le Cercle de « Citoyens-Patriotes » vous prie de bien vouloir lui faire l’honneur de votre présence à la conférence donnée par son Président, le Général de Corps d’Armée, Christian PIQUEMAL, le 25 Mars 2017, 15 H, au cinéma « NAUTILUS » (au-dessus de la Mairie) – 16, bd Joffre ou av de la gare Albert Dubout – 34250 PALAVAS LES FLOTSRive gauche –

Entrée gratuite – Parkings face à la Mairie et à la Poste –

Renseignements auprès du délégué du CCP 34 : José Castano – Tel. 04.67.17.15.58 (AM)

Courriel : joseph.castano0508@orange.fr

Tous les patriotes sont les bienvenus

message aux patriotes

Secré­ta­riat géné­ral : 07 89 63 08 32
secretariat.general@cercle-citoyens-patriotes.fr

Chef de la Cel­lu­le Com­mu­ni­ca­tion :
cellule.communication@cercle-citoyens-patriotes.fr

Retour à tous les communiqués

Posté par popodoran à 00:12 - Commentaires [5] - Permalien [#]

26 MARS 2017 - COMMEMORATIONS A PARIS ET EN PROVINCE

26 mars 20171

Télécharger en PDF l'hommage à Paris


Les familles des victimes de la fusillade du 26 mars 1962 à Alger

Vous convient à la cérémonie de recueillement

qu' elles organisent comme chaque année

au Mémorial National de la guerre d'Algérie

Quai Branly, à Paris (7ème).

DIMANCHE  26 Mars 2017 à 11h00

Seront associés à cet hommage,

les Disparus, les Harkis, les victimes de massacres notamment le 5 juillet 1962 à Oran

1

Merci de vous munir d'une fleur bleue, blanche ou rouge, chacun la déposera devant la colonne centrale de ce monument où la liste de nos martyrs identifiés à ce jour, est désormais inscrite.

Vous espérant nombreux pour ce rendez-vous de la fidélité renseignements : isly26mars@wanadoo.fr


LUNDI 27 MARS 2017 A 18H30

Une messe  sera célébrée  en l'Eglise Saint-Nicolas du Chardonnet,

23 rue des Bernardins  Paris 5ème (Métro Maubert-Mutualité)

Depuis le 26 mars 1999, dans cette paroisse la statue de Notre-Dame d’Afrique

veille définitivement sur la plaque dédiée à nos morts

2

Association des familles des Victimes du 26 mars 1962  - BP 20 027 -

95321 ST LEU LA FORET CEDEX isly26mars@wanadoo.fr 

 


EN PROVINCE

ANFANOMA - TOURS 

26 mars à la stèle ANFANOMA au cimetière de TOURS  à 10 h 30

ANFANOMA - ANGERS

27 mars, 18h messe célébrée en la chapelle Noël Pinot, 27-29 rue St-Joseph, par le Révérend Père Le Pivain

ANFANOMA - PAU

26 mars, 10h30 messe en l’église St-Louis de Gonzague, lecture de la liste des victimes de la fusillade du 26 mars et prière et à 17h, dépôt de gerbe par le collectif palois des associations de rapatriés devant la stèle des Rapatriés, cimetière municipal.

ANFANOMA - PIERRELATTE

26 mars, 11h dépôt de gerbe, stèle de l’ANFANOMA, cimetière municipal.

ANFANOMA - VICHY

25 mars, 11h, messe chapelle des missionnaires.

ANFANOMA - CAEN

26 mars, 11h, cérémonie stèle anfanoma, cimetière St-Gabriel.

ANFANOMA - CLERMONT-FERRAND

26 mars, 11h, cérémonie à la stèle dédiée aux morts laissés en terre d’outre-mer, cimetière St-Jacques.

ANFANOMA - GRASSE

26 mars, 10h, messe en la cathédrale St-Honorat, 11H30 dépôt de gerbes à la stèle ANFANOMA , cimetière Ste-Brigitte.

ANFANOMA - BOURGES

26 mars, 11h, cimetière St-Lazare Supérieur, cérémonie devant la stèle ANFANOMA.

ANFANOMA - BRIVE LA GAILLARDE

26 mars, 11h, dépôt de gerbes stèle ANFANOMA, cimetières Estavel.

ANFANOMA - AVIGNON

26 mars, 11h, dépôt de gerbes, cimetière St-Verand.

ANFANOMA - PAYS D’ARLES

24 mars, 18h, église de St-Martin de Crau.

ANFANOMA - MONTÉLIMAR

26 mars, 11h, cimetière des Trappistines, stèle ANFANOMA.

MARSEILLE

25 mars, 16h, messe en souvenir du 26 mars, célébrée au Sacré Cœur.

Retour aux commémorations

Posté par popodoran à 18:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mars 2017

"LES HARKIS ET LA REPUBLIQUE"

Communiqué de Nouali Nasser, président de l’association

            L’association « Les Harkis et la République » appelle tous les harkis, enfants de harkis, Pieds-Noirs, sympathisants, amis et patriotes à assister au grand rassemblement prévu le 19 mars 2017 à 10h30, devant la statue du général de Gaulle – responsable de la tragédie des harkis et des PN - à Montpellier Odysseum.

Contacts

Abdallah Krouk 07 88 12 39 25

Nasser Nouali 06 89 17 25 70

Kadija Boulangeat : 06 74 88 96 10

harkis10

Voir l'article de José Castano : Les Harkis, ces oubliés de l’Histoire

Retour à tous les communiqués

 

Posté par popodoran à 10:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 mars 2017

« QUAND L’AMOUR RENAÎTRA » José CASTANO

« QUAND  L’AMOUR  RENAÎTRA »

quand-l-amour-renaitra

Deux destins parallèles constituent la trame de ce roman, véritable message d’espoir envers ceux qui ont connu le malheur et ne croient plus en l’avenir.

Elle, jeune, jolie, cultivée, douce, romantique, passionnée…

Lui, beau, intelligent, fourbe, calculateur, opportuniste, aventurier…

Rien ne dispose ces deux êtres aussi différents à s’aimer. Pourtant, au fil des jours, ils vont, secrètement, développer un amour que les liens familiaux et la morale réprouvent. Ils vont s’aimer sans pouvoir se l’avouer jusqu’au jour ou le drame éclate.

De cette tragédie naîtront de cruels souvenirs propres à mener vers le naufrage… Seule la force de la vie permettra un retour vers le rivage car l’espoir est toujours vainqueur. Ce sera le miracle de l’amour.

C’est –comme il en a coutume- dans un décor féerique agrémenté de descriptions somptueuses servant d’écrin à cette belle et tragique histoire d’amour, que l’auteur, avec la passion qu’on lui connaît, exprime cet hymne à la vie comme un défi perpétuel aux souffrances du monde..

Ouvrage bradé à 10€ encore disponible à commander auprès des :

Publications José CASTANO – BP 67 –

34250 PALAVAS LES FLOTS

Prix : 14 euros, franco de port.

Règlement à la commande

Tous les articles de JOSE CASTANO.

Posté par popodoran à 19:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 mars 2017

ER RAHEL

Le centre de population d'Er Rahel est créé par un décret impérial du 2 septembre 1859, comprenant 20 feux et un territoire de 1000 hectares.

Lors de la création de la commune d'Aïn Témouchent en 1869, le centre de population d'Er-Rahel est compris dans cette commune, dans la section de Rio Salado.

Il en est détaché par décret du 17 janvier 1876, pour former une section de la commune de Lourmel, administrée par un adjoint spécial sous l'autorité du maire.

Son territoire s'accroit en 1880 de 2512 ha, et en 1884 Er Rahel accède au rang de commune de plein exercice.

Er-rahel 602

Er-rahel 604

Er-rahel 04

Er-rahel 03

Er-rahel 05

Er-rahel 500- La place

Er-rahel 501- La place

Er-rahel 06

Er-rahel 605

Er-rahel 501- La place

Er-rahel 601

Er-rahel

Er-rahel 01

Er-rahel 02

Retour villes et villages d'Oranie.

Posté par popodoran à 23:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

FENDIH

EXTREME SUD-ORANAIS

Fendih

Retour villes et villages d'Oranie.

Posté par popodoran à 23:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 mars 2017

FERRY

Territoire des tribus des Harartsa et de la tribu des Maghzen, dominée par la famille Madani dont on disait qu'elle était l'une des rares descendantes directes de Mahomet.

Ce nouveau Centre de colonisation, fut problament choisi parce qu'il était à la croisée de la route Oran - Alger en cours de construction et de la route du sel des Bédoins et des Targuis se rendant aux salines, mais aussi par la présence du barrage romain sur l'oued

L'eau sera la préoccupation majeure des Ferriens, Auguste Monge entreprenant les premières démarches pour doter le village de l'eau courante .Celles-ci furent poursuivies par son fils qui lui succéda et,une fois l'eau arrivée aux robinets,il entreprit les démarches pour, cette fois, l'eau d'irrigation à partir du barrage de la Mina.Il décédera peu avant que la plaine de FERRY ne soit irriguée. Jusqu'à l'arrivée de l'eau potables à FERRY,elle provenait de la source d'Aïn Sultani qui coulait dans la forêt de Zemmora, l'eau provenait d'un puits foré à proximité du pont qui enjambait l'Oued Djemâa.Il est à noter que l'Oued Djemâa,une fois franchi ce pont,n'allait pas jusqu'aux salines - comme dessiné sur les cartes Michelin, mais se perdait dans la plaine,au nord est. Il n'avait pas d'embouchure

FERRY (Les Salines) - Revue P.N.H.A n°44 - Éditions du Grand sud - 34070 Montpellier.

Association Ferry - Secrétaire : Gérald Fleury 103 chemin des Genêts 84150 - Jonquières

Situation Ferry

Ancienne mairie Ferry

Avenue d'Alger

FERRY Le canal d’irrigation

FERRY Le canal d’irrigation

FERRY Le point d’eau

FERRY Le point d’eau

Mairie Ferry

Nouvelle mairie ferry

Mairie ferry

Gendarmerie

Gendarmerie ferry

Retour villes et villages d'Oranie.

Posté par popodoran à 23:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]