À Colombey-Les-Deux-Eglises,

Le grand Charlot fit fonctionner

Pendant douze ans sa matière grise

Pour revenir nous couillonner.

 

Cette longue traversée du désert

Lui a permis de ressasser

Sa froide vengeance en solitaire.

Et son désir fut exaucé.

 

Ayant acquis les pleins pouvoirs

Après le putsch des généraux,

Il s'acharna sur les pieds-noirs

Et fut pour eux un vrai bourreau.

 

Et les harkis, "ce grand magma",

Livrés à l'ire des fellaghas,

Furent égorgés, ébouillantés ...

Ce génocide fut occulté.

 

Machiavélique et sanguinaire,

Ce revanchard n'a combattu 

Que des Français, ses congénères,

Et par traîtrise, les a battus.

 

Il est encore idolâtré

Par des personnes ignorantes

Qui ont besoin d'être éclairées

Sur l'homme au deux étoiles filantes.

 

Conclusion ironique d'un pied-noir :

Quand le führer levait un bras,

Tous les boches étaient à ses pieds.

Et puis Charlot levant deux bras,

Nous a fourrés dans un guêpier.

Jean-Paul Ruiz le 17/03/2018