Par Jean-Michel WEISSGERBER

Colmar le 5 septembre 2019

Le 26 JUILLET 2015 sur Riposte Laïque, j'indiquais que Benjamin Stora, alors directeur de la Cité de l'Immigration  et professeur à l'Université Paris XIII, faisait office d'historien officiel de la République démocratique et populaire d'Algérie, en se plaçant, lors d'une conférence, sous le patronage de Madame la Consule générale d'Algérie à Strasbourg, une certaine Houria YOUSFI;

Comble de la servilité de l'ensemble de la classe politique française, l'événement, annoncé par la presse régionale le 7 juillet 2015, se déroulait alors, le jour même, dans la Maison de la Région Alsace.

Tout récemment, les réseaux sociaux (Algérie Patriotique, entre autres, nous précisaient, le 23 août 2019, que le ministre des Affaires étrangères Sabri Boukadoum, venait de limoger

(excusez du peu!) une cinquantaine d’ambassadeurs et de consuls .Ce "mouvement " s'inscrit évidemment dans le cadre d'une opération de "nettoyage" qui touche de nombreuses personnalités, bénéficiaires de largesses plus ou moins indues ( vous avez compris, Système DEGAGE!)

Ceci a abouti, entre autres, à l'incarcération de deux anciens premiers ministres, de nombreux anciens ministres, généraux, walis et autres personnalités plus ou moins "mouillées" dans des "magouilles" et trafics de l'ère Boutef!

Parmi celles et ceux qui sont congédiés, figure en bonne place la bonne copine de Benjamin Stora, Houria Yousfi, sus-mentionnée, Consule générale à Strasbourg, épouse de l'ancien ministre de l'Industrie, lui-même au trou.

Notre très dévoué Benjamin ira-t-il jusqu'à s'enquérir de la situation plus ou moins confortable de la pétillante Houria?

Quoiqu'il en soit, en bon islamo-gauchiste (ancien trotskyste!) notre très imposant Benjamin poursuit son travail tous azimuts, de la destruction de notre Maison France.

L'édition du 15 au 21 août du magazine L'Obs, consacre un numéro spécial à l'Algérie: "Quand la France occupait l'Algérie"). Ce dossier est bien entendu présenté ( et bouclé) par le "grand spécialiste" Benjamin Stora! Plus répugnant que ce personnage, tu meurs!

La couverture (un notable indigène décoré et, semble-t-il un pied-noir, fraternisent) en elle-même apporte un démenti à la teneur très tendancieuse des textes.

Benjamin Stora se surpasse:" Cent trente-deux ans de présence étrangère, relégation à une sous-citoyenneté, à une sous-humanité"

Présence "étrangère" alors que les "Algériens" ('Ferhat ABBAS en tête) reconnaissent que c'est la France qui a créé le pays! Sous-citoyenneté alors que les indigènes pleinement Français-citoyens français de droit commun- se comptaient par dizaines de milliers. Ceux qui ont renoncé au statut de droit local (et non à la religion musulmane) sont totalement ignorés! C'est normal, leur seule existence gêne la DOXA-FLN!

HISTORIA numéro spécial- sur la colonisation, édition de septembre-octobre 2019- avec devinez qui, l'un des plus grands experts de la question coloniale, Benjamin Stora lui-même, l'incontournable (1)! Benjamin Stora (The history of the is stora!. Rebelote!

"Mais c'est en fait la question de la reconnaissance du fait colonial et du "respect de l'autre".... Dans les territoires perdus de la République peut-être? Et l'autre, Mister  (ou mystère ) Stora, il te reconnait?

Comment, tu demandes de respecter "l'autre" alors que toi-même tu te respectes de moins en moins?

Jean-Michel WEISSGERBER

Article transmis par Maurice Calmein

(1) Il devient d'ailleurs de plus en plus incontournable tellement sa silhouette s'élargit…