30 janvier 2018

COMMUNIQUÉ DU CERCLE DE CITOYENS PATRIOTES - CCP -

CCP

Le 16 janvier 2018

Objet : Assemblée générale du CCP et Rassemblement patriotique du samedi 3 février à Saint Amand Montrond  18200 dans le Cher.

            Vous le savez,  le 11 novembre 2017 a été signé entre Les Volontaires pour la France (VPF) et le Cercle de Citoyens Patriotes (CCP) un accord de partenariat afin d'unir leur force, le plus souvent possible, dans le but d'accroitre notre efficacité dans l'action de résistance face au déclin de la France et contre le renoncement et la démission de nos élites politiques. Dans ce contexte, le CCP a décidé d'organiser son assemblée générale suivie d'un rassemblement patriotique le samedi 3 février à La Cité de l'Or, Rue des Orpailleurs 18200 Saint Amand Montrond. L'après-midi se découpera en 2 parties :

- Une première partie réservée aux adhérents du CCP et aux invités des VPF à partir de 14h. Le général Antoine Martinez, bien entendu invité d'honneur en tant que partenaire, ne pourra être présent en raison de contraintes incontournables de calendrier incompatibles avec sa présence à St Amand le même jour. Je le regrette, bien entendu. Mais il sera bien représenté et par la suite nous aurons l'occasion de nous retrouver ensemble pour témoigner de notre partenariat.

- Une deuxième partie, qui débutera à 16 heures, sous forme d'une mini conférence-débat ouverte à tous les Patriotes désireux de défendre la France. Nous attendons une mobilisation forte avec une participation massive représentative de l'attente des Patriotes et de leur engagement sans faille pour défendre la France et stopper sa décadence.

Ayons toujours à l'esprit l'article 3 de la Constitution : "La souveraineté nationale appartient au Peuple". C'est de Lui seulement que viendra le salut. Alors faisons face et résistons. N'oublions pas, nous sommes la France ! Partout menons le combat afin de la sauver. Alors Debout les Patriotes ! Car c'est Debout que l'on écrit l'histoire! Et pour toujours, Vive la France !

Général Christian PIQUEMAL    Président du CCP

Je vous prie de prendre connaissance du communiqué relatif à l’Assemblée Générale du CCP
           Pour d’éventuels covoiturages, prière de prendre contact avec Anne Yap, responsable Occitanie : anne.hmy@gmail.com
           En vous remerciant
           Bien amicalement
           José CASTANO

Télécharger au format PDF du bulletin d'adhésion au CCP

Retour à tous les communiqués

Posté par popodoran à 22:27 - Commentaires [2] - Permalien [#]


03 février 2018

Tariq Ramadan… ou Docteur Jekyll et M. Hyde

Par José Castano 

« Ce Hyde était un démon. Il n'y avait rien d'humain en lui, rien de vivant, sauf la terreur et la haine ! » (Le cas étrange du Dr Jekyll et de Mr Hyde – Robert Louis Stevenson)

Mercredi 31 janvier 2018, l'islamologue suisse Tariq Ramadan, accusé de viol par deux femmes en France et d'abus sexuel sur des mineures en Suisse, a été placé en garde à vue par les enquêteurs de la police judiciaire parisienne dans le cadre de l'enquête préliminaire ouverte à Paris des chefs de « viol, agression sexuelle, violences et menaces de mort » à l’endroit de deux femmes qui l’accusent de les avoir violées en 2009 et en 2012. Parmi ces deux femmes, Henda Ayari, ancienne salafiste devenue militante féministe et laïque. (1)

Tariq Ramadan, dont le père fut une figure emblématique des « Frères musulmans » et le grand-père, fondateur de cette organisation islamique sunnite, est né en 1962 en Suisse. Considéré comme une « superstar de l'islam européen moderne », il donne, depuis 1992, des conférences en France sous l’égide de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF) dont il est le prédicateur attitré. Son frère, Hani Ramadan, dirige le Centre islamique de Genève. Il s'est fait connaître après avoir publié dans Le Monde un article sur la charia où il dit de la lapidation qu'« elle constitue une punition, mais aussi une forme de purification ».

Pour la bonne compréhension, rappelons que l’UOIF est classée comme organisation terroriste par plusieurs pays et qu’elle est associée aux Frères Musulmans dont les liens avec les Salafistes sont avérés.

En France, elle sévit en toute quiétude et invite régulièrement dans ses mosquées ou lors de ses rassemblements des imams ou des prédicateurs haineux, alternant pour certains entre complotisme, antisémitisme et propos ambigus sur le djihad… ce qui fit dire à Al-Deeb, palestinien suisse, professeur des universités : « Il faut combattre l’idéologie mortifère de l’islam non pas en Syrie et en Irak, mais ici, en Occident, et exiger une refonte en profondeur de cette religion. La formation des imans doit se conformer aux Droits de l’Homme ».

Le 7 février 2016 eut lieu à Lille la neuvième Rencontre annuelle des musulmans du Nord (RAMN) organisée par l'UOIF. A cette occasion, devant un public de 3000 personnes -dont de nombreuses femmes voilées et une poignée de barbus portant le qamis (tenue du prophète)- le théologien musulman, Tariq Ramadan, harangua ses fidèles en ces termes :

« Ceux qui pensent que ce qui a trait à notre citoyenneté est uniquement lié à ce qui se passe à l'intérieur des frontières nationales se trompent. Il y a une relation très claire entre la question nationale et la question internationale»… avant d’asséner : « La France est une culture maintenant musulmane. L'islam est une religion française. La langue française est une langue de l'islam. Vous avez la capacité culturelle de faire que la culture française soit considérée comme une culture musulmane parmi les cultures musulmanes ».

Il rejoignait en cela la vision planétaire du « Frère Musulman », Mohamed Louizi, qui avait déclaré au FigaroVox :

« De l'individu, il faut former le foyer musulman, puis le peuple musulman, puis atteindre le gouvernement islamiste, puis établir le califat, puis reconquérir l'Occident puis atteindre le Tamkine planétaire.»… (Le Tamkine est le nom d'un projet de conquête du monde par l’organisation dite des Frères Musulmans).

Tarik Ramadan –prisé par les intellectuels islamo gauchisants- est également membre de l’Union mondiale des savants musulmans (UMSM), une organisation mentionnée –comme l’UOIF- sur la liste des organisations terroristes.

L’UMSM est dirigée par le sulfureux théologien des Frères Musulmans : Youssef Al Qaradawi, recherché par Interpol. C’est un « savant » antisémite, homophobe, auteur d’une fatwa encourageant à mener des attentats suicide.

Fidèle à la stratégie frériste qui consiste à s'appuyer sur la jeunesse, Tariq Ramadan s'est, lors de cette neuvième rencontre annuelle des musulmans du Nord, adressé prioritairement à cette jeunesse. Surfant sur le sentiment victimaire des jeunes de banlieue, il a défini l'Islam comme la religion de « tous les opprimés », aussi bien ceux des « cités françaises » que ceux de « l'Afrique ou de la Palestine ». Pour conclure, il a exhorté les Musulmans à prendre leurs responsabilités. « Tout ce que j'ai dit est dangereux pour ceux qui aimeraient qu'on continue à se penser comme bénis-oui-oui minoritaires… la France a un grand besoin de renouveau de sa classe politique ».

Une nouvelle fois, nous le constatons lors de cette réunion, l’argument sensible de la « misère arabe » exploité par ce genre de faux prophète est privilégié… L’Orient-Le Jour note que « Tariq Ramadan s'est mué en monstre médiatique capable de salves verbales mémorables à la télévision face à ses nombreux détracteurs, brandissant son joker fétiche, celui de victime, lorsqu'il se trouve à court d'argument. […] Quiconque s'attaque à sa personne est en pratique automatiquement taxé d'être islamophobe »… ce que confirme l’archevêque hongrois, Gyula Márfi, qui, dans sa conférence de presse sur le thème « Problème démographique du bassin méditerranéen aux 19e et 20e siècles », du 28 avril 2016, rejetait cette argumentation fallacieuse et par trop simpliste voulant faire de l’islam la religion de « tous les opprimés »…

Mercredi 31 janvier 2018, l'islamologue suisse Tariq Ramadan, accusé de viol par deux femmes en France et d'abus sexuel sur des mineures en Suisse, a été placé en garde à vue par les enquêteurs de la police judiciaire parisienne dans le cadre de l'enquête préliminaire ouverte à Paris des chefs de « viol, agression sexuelle, violences et menaces de mort » à l’endroit de deux femmes qui l’accusent de les avoir violées en 2009 et en 2012. Parmi ces deux femmes, Henda Ayari, ancienne salafiste devenue militante féministe et laïque. (1)

Tariq Ramadan, dont le père fut une figure emblématique des « Frères musulmans » et le grand-père, fondateur de cette organisation islamique sunnite, est né en 1962 en Suisse. Considéré comme une « superstar de l'islam européen moderne », il donne, depuis 1992, des conférences en France sous l’égide de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF) dont il est le prédicateur attitré. Son frère, Hani Ramadan, dirige le Centre islamique de Genève. Il s'est fait connaître après avoir publié dans Le Monde un article sur la charia où il dit de la lapidation qu'« elle constitue une punition, mais aussi une forme de purification ».

Pour la bonne compréhension, rappelons que l’UOIF est classée comme organisation terroriste par plusieurs pays et qu’elle est associée aux Frères Musulmans dont les liens avec les Salafistes sont avérés.

En France, elle sévit en toute quiétude et invite régulièrement dans ses mosquées ou lors de ses rassemblements des imams ou des prédicateurs haineux, alternant pour certains entre complotisme, antisémitisme et propos ambigus sur le djihad… ce qui fit dire à Al-Deeb, palestinien suisse, professeur des universités : « Il faut combattre l’idéologie mortifère de l’islam non pas en Syrie et en Irak, mais ici, en Occident, et exiger une refonte en profondeur de cette religion. La formation des imans doit se conformer aux Droits de l’Homme ».

Le 7 février 2016 eut lieu à Lille la neuvième Rencontre annuelle des musulmans du Nord (RAMN) organisée par l'UOIF. A cette occasion, devant un public de 3000 personnes -dont de nombreuses femmes voilées et une poignée de barbus portant le qamis (tenue du prophète)- le théologien musulman, Tariq Ramadan, harangua ses fidèles en ces termes :

« Ceux qui pensent que ce qui a trait à notre citoyenneté est uniquement lié à ce qui se passe à l'intérieur des frontières nationales se trompent. Il y a une relation très claire entre la question nationale et la question internationale»… avant d’asséner : « La France est une culture maintenant musulmane. L'islam est une religion française. La langue française est une langue de l'islam. Vous avez la capacité culturelle de faire que la culture française soit considérée comme une culture musulmane parmi les cultures musulmanes ».

Il rejoignait en cela la vision planétaire du « Frère Musulman », Mohamed Louizi, qui avait déclaré au FigaroVox :

« De l'individu, il faut former le foyer musulman, puis le peuple musulman, puis atteindre le gouvernement islamiste, puis établir le califat, puis reconquérir l'Occident puis atteindre le Tamkine planétaire.»… (Le Tamkine est le nom d'un projet de conquête du monde par l’organisation dite des Frères Musulmans).

Tarik Ramadan –prisé par les intellectuels islamo gauchisants- est également membre de l’Union mondiale des savants musulmans (UMSM), une organisation mentionnée –comme l’UOIF- sur la liste des organisations terroristes.

L’UMSM est dirigée par le sulfureux théologien des Frères Musulmans : Youssef Al Qaradawi, recherché par Interpol. C’est un « savant » antisémite, homophobe, auteur d’une fatwa encourageant à mener des attentats suicide.

Fidèle à la stratégie frériste qui consiste à s'appuyer sur la jeunesse, Tariq Ramadan s'est, lors de cette neuvième rencontre annuelle des musulmans du Nord, adressé prioritairement à cette jeunesse. Surfant sur le sentiment victimaire des jeunes de banlieue, il a défini l'Islam comme la religion de « tous les opprimés », aussi bien ceux des « cités françaises » que ceux de « l'Afrique ou de la Palestine ». Pour conclure, il a exhorté les Musulmans à prendre leurs responsabilités. « Tout ce que j'ai dit est dangereux pour ceux qui aimeraient qu'on continue à se penser comme bénis-oui-oui minoritaires… la France a un grand besoin de renouveau de sa classe politique ».

Une nouvelle fois, nous le constatons lors de cette réunion, l’argument sensible de la « misère arabe » exploité par ce genre de faux prophète est privilégié… L’Orient-Le Jour note que « Tariq Ramadan s'est mué en monstre médiatique capable de salves verbales mémorables à la télévision face à ses nombreux détracteurs, brandissant son joker fétiche, celui de victime, lorsqu'il se trouve à court d'argument. […] Quiconque s'attaque à sa personne est en pratique automatiquement taxé d'être islamophobe »… ce que confirme l’archevêque hongrois, Gyula Márfi, qui, dans sa conférence de presse sur le thème « Problème démographique du bassin méditerranéen aux 19e et 20e siècles », du 28 avril 2016, rejetait cette argumentation fallacieuse et par trop simpliste voulant faire de l’islam la religion de « tous les opprimés »…

José CASTANO  e-mail : joseph.castano0508@orange.fr 

(1) - Tariq Ramadan a été mis en examen, vendredi 2 février, pour « viol et viol sur personne vulnérable ». Dans le cadre de cette affaire, Tariq Ramadan avait déjà été mis en congé de la prestigieuse université britannique d'Oxford, au sein de laquelle il enseignait depuis 2009, en particulier pour le master d'études islamiques contemporaines.

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Conférence « ISLAM, RELIGION CONQUERANTE »

Organisée par le Cercle Algérianiste de MONTPELLIER, cette conférence sera donnée par José CASTANO, LUNDI 19 MARS, à 15H, MAISON DES RAPATRIES, 31 rue Émile Chartier (Mas Drevon) - 34070 MONTPELLIER

Renseignements au : 06 81 95 00 89 - Courriel : gruvira@numericable.fr

Pour la bonne organisation, il serait souhaitable de s’inscrire. - Entrée gratuite

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Conférence sur : « LES SEIGNEURS DE LA GUERRE »

- De l’Indochine à l’Algérie, la Légion étrangère au combat

- L’Odyssée et la fin tragique du 1er RégimentEtranger deParachutistes en Algérie.

Organisée par le Cercle Algérianiste de MARSEILLE, cette conférence  sera donnée par José CASTANO, Jeudi 12 AVRIL, 18h, Maison du Bâtiment et des Travaux Publics – 344, Bd Michelet - 13009 MARSEILLE

Elle sera suivie d’un apéritif dînatoire copieux. La participation aux frais (conférence et apéro : 15eur/pers).

Renseignements et inscription :

Serge DOMENECH  : 04.42.02.60.04 – e-mail : domenech_serge@orange.fr

-       Michèle PEPE  : 04.91.93.30.41 – e-mail : pepe.michele13@yahoo.fr

Avec le soutien de l’Amicale des Anciens Combattants de la Légion Etrangère de Marseille

http://www.monsieur-legionnaire.org

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Conférence : «LA KAHENA »

« La fabuleuse épopée de cette reine berbère qui s’opposa à l’invasion arabe de l’Afrique du Nord »

            Organisée par le Cercle Algérianiste de FREJUS, cette conférence sera donnée par José CASTANO, Vendredi 27 AVRIL, à 18h, salle Agricola, Maison des associations, 57 av de Verdun - 83600 FREJUS -

Pour tout renseignement : Jean-Marc CHERFILS : 06.16.13.56.90 ou 04.94.82.40.60 - Courriel : jmcherfils@club-internet.fr

Pour la bonne organisation, il serait souhaitable de s’inscrire. - Entrée gratuite

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Mon blog cliquer sur : - Mon blog – 

Mes ouvrages, cliquez sur :-Ma Bibliographie – 

Ma biographie, cliquer sur :- Ma Biographie – 

Posté par popodoran à 21:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 février 2018

55 ANS MEMOIRE - JEAN-BASTIEN THIRY

Bastien Thiry 55 ans

Retour "C.N.R."

Posté par popodoran à 11:59 - Commentaires [3] - Permalien [#]

25 février 2018

MICHEL DELENCLOS

Michel DELENCLOS nous a quittés samedi 24 février 2018 suite à une crise cardiaque. Ses funérailles auront lieu le 27  à 10 heures à MIALLET (24450) (information de Régis GUILLEM)

Un des métropolitains bien plus PN que certain de nos compatriotes...

Michel delenclos avec le colonel Argoud le 2017-01-28

 Michel Delenclos et le colonel Argoud-20170128 (col Jules ESTEVE)

            Né en juin 1942 à Paris XIII  Chercheur en histoire, enseignant en Algérie, spécialisé dans les relations franco-algériennes.
Michel Delenclos quitte la France pour Oran en 1949, accompagnant son père militaire de carrière. Baccalauréat puis maître d'internat, il quitte Oran pour la région d'Orléanville comme enseignant, répondant ainsi à l'appel du plan Constantine.

Volontaire pour des postes "déshérités" en 1961/62, il est chargé de l'enseignement primaire (CP à CM2) avec des classes mixtes d'au moins cinquante élèves, à forte proportion de musulmans.

Il est très au contact des civils comme des militaires, des harkis et moghaznis de la S.A.S.. Il assiste à la tentative de "remise en état du corps" de M. Violette maire d'Hamman-Righa, tué par le FLN, pour être présenté à son épouse.
Son collègue et lui sont prévenus en février 1962 par le chef musulman du village que le FLN allait les égorger. Contraints, ils regagnent Oran avec beaucoup d'incompréhension et de regret.

Du djebel à la ville où les événements se succèdent, comme hors du temps, hors de tout entendement, il faudra vivre.

Je viens d'apprendre le décès de Michel DELENCLOS le samedi 24 fevrier 2018 suite à une crise cardiaque.
il sera inhumé aujourd'hui à 10h à MIALLET EN DORDOGNE.
menthe à l'eau son nom de guerre à oran (commando robespierre dependant de la colline 3 dont le chef jean bart.) merci à toi michel toujours prêt à prendre la plume pour mettre des articles pour les amis. Tu aimais écrire et jardiner dans ta maison en dordogne tu me faisais part de tes belles fleurs.
Michel repose en paix. vayas con dios.
espadon

Transmissent par Michel quelques-unes de ses recherches:

ROBIN MARC

ULPAT MARCEL

MAX PASTOR

CLAUDE GUISS Maire de Zéralda qui vécut les revers d’une trahison

MICHEL DEON UN ACADEMICIEN "éclairé" sur la guerre d'Algérie.

KLECH ABDELKRIM - PARCOURS ORDINAIRE D'UN HARKI ORDINAIRE

LES MOTS DES UNS ET LES MAUX DES AUTRES

TAYEB ZITOUNI

GABRIEL ANGLADE A REJOINT LES SIENS

PHILIPPE CASTILLE

GENEVIEVE SALASC

EPHMGA

RAPHAËL DRAI

DEMAIN Gérard.

PIERRE DAUM

JOSEPH RIZZA - BIOGRAPHIE.

PIERRE LAGAILLARDE - BIOGRAPHIE.

MONTPELLIER - ABANDON DU MUSEE DE LA FRANCE EN ALGERIE.

« 19 MARS 1962 » INTERROGEONS L'HISTOIRE

"MENARD ROBERT : SES CHEVAUX DE TROIE AU PIED DE L'HISTOIRE"

NELSON MANDELA "MIEUX VAUT L'ICONE QUE LE VRAI!"

19 MARS 1962 ? WATERLOO !

Bienvenus dans le jardin de michel

MD

DELENCLOS Michel. Chercheur en histoire. Biographe, auteur - Prix d’Histoire le 14.04.2012 pour le «19 mars 1962 ? Waterloo » préfacé par l’Historien Maurice Faivre

Retour nos lectures Algérie Française

Posté par popodoran à 10:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 février 2018

CONFÉRENCES DONNÉES PAR JOSÉ CASTANO

CYCLE DES CONFÉRENCES AVRIL

Par José Castano

« LES SEIGNEURS DE LA GUERRE »

- De l’Indochine à l’Algérie, la Légion étrangère au combat

- L’Odyssée et la fin tragique du 1er RégimentEtranger deParachutistes en Algérie.

Organisée par le Cercle Algérianiste de MARSEILLE, avec le soutien de l’Amicale des Anciens Combattants de la Légion Etrangère de Marseille, elle sera donnée  Jeudi 5 AVRIL, 18h, Maison du Bâtiment et des Travaux Publics – 344, Bd Michelet - 13009 MARSEILLE

Elle sera suivie d’un apéritif dînatoire copieux. La participation aux frais (conférence et apéro : 15eur/pers).

Renseignements et inscription :

Serge DOMENECH  : 04.42.02.60.04 – e-mail : domenech_serge@orange.fr

Michèle PEPE  : 04.91.93.30.41 – e-mail : pepe.michele13@yahoo.fr

ATTENTION !! Information de dernière minute : Philippe BESINEAU, fils du Lieutenant DEGUELDRE, vit depuis 1963 en exil en Argentine. Il vient d’arriver à Marseille pour soigner une grave affection cardiaque. Il assistera à la conférence et pourra répondre à quelques questions. Inscrivez-vous par retour car le nombre de place est limité.

Cette conférence, organisée par l’association « L’ALMA - LE CORSO » sera également donnée, Dimanche 3 JUIN 2018, à 9h30, Maison Diocésaine Charles de Foucauld – 2, Faubourg Saint Jacques – 07220 VIVIERS

Pour tous renseignements : - Pierre-Joël CHAIGNON du RONCERAY (Président de l’ALMA) : pjcdr@orange.fr - 04 67 84 15 86

Emile ESPASA (Trésorier) : emile.espasa@wanadoo.fr05 56 05 10 25

Pour la bonne organisation, il serait souhaitable de s’inscrire. - Entrée gratuite

1 

2

Posté par popodoran à 23:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]


27 février 2018

AVIS DE DÉCÈS 2018

Le 28/02/2018

André Vidal avait laissé des dernières volontés demandant que ses proches et  amis ne soient prévenus qu'après la cérémonie de ses obsèques. L'avis de décès de la famille paraîtra dans Var Matin samedi. Un de ses neveux avec lequel nous sommes entrés en contact est désolé de ne pas vouloir nous renseigner mais souhaite respecter ses volontés (cérémonie familiale simple, ni fleur, ni couronne). Le CNR fait publier demain un faire-part.

Une Messe en mémoire sera célébrée ce samedi 3 mars à 11h en l'église St François de Paule (Toulon, place Louis Blanc, en bas du Cours Lafayette) pour le repos de l'âme d'André Vidal.
Bien à vous.
Amaury


Le 27/02/2018

Nous avons le regret de vous faire part du décès de notre ami et adhérent de l’ACAPNA*, Edgard MARTINEZ, survenu récemment à son domicile de Canet-plage.
Nous vous tiendrons informés de la date de ses funérailles dès que nous la connaitrons.
Edgard était natif d'El Ançor (Département d’Oran)
Le Bureau de l’ACAPNA
06 08 63 77 79
Canet en Roussillon

* ACAPNA : Association Canétoise des Pieds-Noirs et leurs Amis


 

Posté par popodoran à 18:44 - Commentaires [2] - Permalien [#]

28 février 2018

INDEMNISATION DES VICTIMES CIVILES DE LA GUERRE D'ALGÉRIE

Document transmis par J. F. Paya

Le Conseil constitutionnel a décidé que les civils Algériens blessés pendant la guerre d’Algérie pouvaient désormais prétendre à des pensions versées par la France. Plus de 55 ans après le conflit," les Sages" ont censuré les mots de nationalité française qui réservaient ces avantages aux seules victimes françaises. Ils ont motivé leur décision en invoquant le principe d’égalité devant la loi, garanti par la Constitution.

Stupéfiant !en vertu des articles 15 et 18 des accords d’Evian l’état Algérien s’était engagé a prendre en charge l’indemnisation des victimes civiles quelconques blessées sur son territoire,(la France sur le sien) le non respect de cette clause ne pouvait étre imputé á l’état Français qui devant la carence Algérienne avait prévu un dispositif de remplacement au profit des personnes de nationalité Française et par ailleurs, ne disposait d’aucun pouvoir direct pour intervenir sur les décisions du gouvernement algérien qui devait indemniser ses propres victimes quelques en soit les causes Il est évident que pourront en bénéficier d’anciens partisans du FLN qui ont été blessés par des forces française où pour des causes internes ! on marche sur la téte !

Le droit à des pensions est désormais étendu à l'ensemble des personnes, victimes d'actes de violence, qui résidaient alors dans le pays, quelle que soit leur nationalité et les causes.

« La décision de la cour chamboule la philosophie de l’époque, La loi de 1963 se souciait essentiellement de prendre en charge les rapatriés y compris ceux qui ont été victimes entre l’indépendance de l’Algérie le 3 juillet 1962 et la formation du gouvernement algérien le 29 septembre, période pendant laquelle la France n’est plus souveraine en Algérie. »pour les civils elle fait fi des accords d’Evian et ne précise pas l’origine « des violences » FLN ;OAS; Bavures Françaises;"sauf si on est acteur "difficile à démontrer pour des civils" ! en en tout cas la presse Algérienne se réjoui de cette décision
cette loi fut votée en 1963 fut validée ;simplement le conseil constitutionnel saisi que maintenant vient de la « retoquer »en supprimant le mot nationalité Française » elle peut donc s’appliquer pour tous le monde.

À l’origine, le législateur avait justifié la création de ce droit pour les victimes françaises par «la carence du gouvernement algérien» à assurer le paiement par lui des rentes à ces victimes prévues dans les accords d’Evian du 18 mars 1962 Il est évident que pourront en bénéficier tous civils blessés par l’armée; la police française.l’OAS où le FLN ;sans condition de nationalité voir avec effet de 1963 !

Certains amis ont  mal lu la loi La loi du 31 juillet 1963 modifiée (si elle n’est pas annulée) prend en charge à partir de février 2018 les victimes « autres que nationalité Française à la date de l’indépendance (cad pour l’écrasante majorité Algériennes) en Algérie du 1er Novembre 54 au 29 Septembre 1962 pendant la micro guerre civile algérienne entre l’indépendance de l’Algérie et la formation du gouvernement algérien, période pendant laquelle la France n’est plus souveraine en Algérie.
c’est pour cela qu’il vaudrait mieux en revenir aux accords d’Evian toujours valides pour les Algériens à eux de  les appliquer pour eux
;Si le gouvernement n’annule pas cette loi puisque « anticonstitutionnelle »en effet on risque de devoir indemniser toutes les « victimes civiles de violences par la guerre d’Algérie » ;sauf celles prévues par la loi;(à prouver) quelques soient les origines; directes où indirectes (non précisées) et là on rentre dans une une usine à gaz car encore beaucoup de vivants en Algérie signalés par la presse  ;c’est pourquoi l’essentiel des victimes Françaises ayant été  indemnisées depuis 53 ans par cette loi (pas d'effets rétroactifs négatifs possibles)nous sommes pour l’annulation et la forclusion et c’est possible Mais en aura t’on le courage politique ?
.Citation  » La loi de 1963 se souciait essentiellement de prendre en charge les rapatriés y compris ceux qui ont été victimes pendant la micro guerre civile algérienne entre l’indépendance de l’Algérie le 3 juillet 1962 et la formation du gouvernement algérien le 29 septembre, période pendant laquelle la France n’est plus souveraine en Algérie. »On peut présumer que les Français ont fait les démarches depuis 56 ans ! Mais paradoxe si nous n’annulons pas cette loi devenue « inconstitutionnelle »depuis le 8 février 2018 la France devra payer des pensions aux Algériens victimes de leur propre guerre civile comme dit ci dessus… on marche sur la téte avec cette décision !

Jean-François PAYA   "Groupe de recherches Histoire"

commentaires sur cette décision du conseil constitutionnel-Les victimes non françaises de la guerre d'Algérie seront ... - YouTube
https://www.youtube.com/watch?v=B5P8NTr_140
9 févr. 2018 - Ajouté par FRANCE 24 Guerre d'Algérie les pensions ouvertes aux victimes non ... - YouTube
https://www.youtube.com/watch?v=z5VZgOHKT3s


 

Nous avions trés bien interprété la loi ainsi modifiée par le conseil constitutionnel et le risque encouru ; la preuve l'astuce de l'article 30 introduit rapidement (il faut le reconnaitre) dans la prochaine loi de programmation Militaire citation ci dessous ", l’article L. 164-1 du CPMIVG relatif à la suspension du droit à pension de victime civile doit être modifié conformément à la décision du Conseil d’État statuant en cassation à la suite de la décision QPC précitée (Conseil d’État, 2e – 7e chambres réunies, 22 juillet 2016, req. n° 387277) pour écarter la possibilité d’obtention d’une pension malgré la perte de nationalité française résultant de l’indépendance d’un territoire antérieurement placé sous la souveraineté de la France.

Donc un article introduit dans le projet de loi de programmation militaire pour annuler le droit des Algériens aux pensions
Un projet de loi proposé à l’Assemblée nationale française, et relatif aux droits à la pension des victimes civiles de la guerre d’Algérie, prévoit d’ « écarter la possibilité d’obtention d’une pension malgré la perte de nationalité française résultant de l’indépendance d’un territoire antérieurement placé sous la souveraineté de la France ».
« Ainsi, le projet de loi respecte la décision du Conseil constitutionnel français  »
qui  permettait bien à tous les Algériens de toucher des pensions comme nous le disions et ne le pensaient pas tous nos amis (et oui)    Bravo au ministére des armées
(Et peut etre à Macron ;il faut etre bon joueur)
 pourvu que ça passe à l’Assemblée pas encore fait en principe pas de soucis dans un paquet cadeau ;surveillons le débat !

NOUS PROPOSIONS D'ANNULER LA LOI  MAIS ELLE PERMET TOUJOURS A DES ETRANGERS N'AYANT PAS PERDU LA NATIONALITE FRANCAISE DE PRETENDRE A PENSION si ils se trouvaient en Algérie en 54/63 (Marocains;Tunisiens ;Espagnols ; Suisses et cie .....) NO PROBLEM  Marginal
MAIS ELLE NE RENVOIS PAS les Algériens  AUX ACCORDS D'EVIAN QUI DEVAIENT LES FAIRE PAYER ET MERCI AUX LANCEURS D'ALERTE QUI AVAIENT TOUT COMPRIS donc RIEN A RETIRER à notre article!!

Posté par popodoran à 18:51 - Commentaires [19] - Permalien [#]

ET REVOILÀ "LA TORTURE EN ALGÉRIE"

Par José Castano 

« Les moralistes ressemblent aux chimistes. Ils préparent des remèdes pour les autres, et s’en servent rarement. » (Pigault-Lebrun – « L’homme à projets »)

            Dans le premier tome de ses Mémoires (éditions Muller) récemment paru, Jean-Marie Le Pen évoque, de nouveau, la pratique de la torture durant la guerre d’Algérie. Il a fallu pas plus à certains journalistes, emmitouflés dans leur bure de moralistes, de s’intéresser soudainement à « la question », dans l’attente de la petite phrase scandaleuse bien juteuse qui les propulserait aux nues de la gloire médiatique.

            Sur cette torture pratiquée –on l’oublie trop souvent- dans le but exclusif d’obtenir des renseignements permettant la mise hors d’état de nuire de dangereux criminels ou visant à neutraliser des bombes prêtes à exploser, JMLP s’explique :

« L'armée française revenait d'Indochine. Là-bas, elle avait vu des violences horribles qui passent l'imagination et font paraître l'arrachage d'un ongle pour presque humain. (…) Cette horreur, notre mission était d'y mettre fin. Alors, oui, l'armée française a bien pratiqué « la question » pour obtenir des informations durant la bataille d'Alger, mais les moyens qu'elle y employa furent les moins violents possibles. Y figuraient les coups, la gégène et la baignoire, mais nulle mutilation, rien qui touche à l'intégrité physique.»

            Le 26 février, Interrogé au micro de RTL sur son éventuelle participation à la torture si on le lui avait ordonné, il répondait :

« Sans douteJ'aurais fait mon devoir, préférant la vie d'une petite fille innocente à celle d'un tueur qui pose la bombe. Les consignes qui étaient données étaient d'éradiquer à n'importe quel prix la menace terrible que faisait peser le terrorisme, qui a fait des centaines de morts, de blessés et de mutilés, dont personne ne parle. Et c'était justement à la recherche de ces réseaux de bombes qu'un certain nombre de procédés ont été utilisés, beaucoup plus humains que de déchiqueter les jambes d'une petite fille. »

            Il n’en fallut pas plus pour que cette justification de la torture entraînât la réaction d’un journaliste : « Comme à son habitude, le président d’honneur du Front national s’est fait remarquer par des propos particulièrement polémiques. »

En quoi ces propos sont-ils « polémiques » ?...

            Dans « Mille et une pensées », Philippe Bouvard écrivait : « Le propre du moraliste est de tenir pour immorales les saletés qu’il a toujours rêvé de faire »…

            Dans cette guerre sale, bestiale, cruelle et écœurante, l’ennemi (FLN) n’était pas franc et ne s’embarrassait pas de scrupules… Il était partout à la fois et on ne le voyait nulle part. Ce n’était pas un adversaire loyal, ne s’attaquant qu’aux militaires ou à leur matériel ; tout au contraire, ces terroristes étaient des criminels de droit commun, des gangsters de l’espèce la plus ignoble, et leur gang avait ses ramifications secrètes dans toutes les classes de la société française. Il fallait donc agir rapidement et impitoyablement à leur endroit et, pour cela, utiliser des moyens appropriés, fussent-ils, eux aussi, révolutionnaires.

            Cependant, c’est grâce au silence et au secret dont ils s’entouraient que ces tueurs pouvaient opérer et porter les coups les plus dévastateurs. Le secret rompu permettrait de les interpeller et mettre la main sur les bombes, les armes de toute sorte, interdirait toute velléité d’attentat. C’était donc au secret qu’il fallait s’attaquer si l’on voulait éviter un bain de sang…

Mais comment s’y prendre ?

Imaginons être en face d’un homme pris alors qu’il vient de déposer une bombe et qui, seul, sait en quel lieu, à quelle heure elle explosera, tuant et mutilant à jamais des dizaines et des dizaines d’innocents. Si cet homme, s’enfermant dans son secret ne veut rien dire quand on l’interroge humainement, réglementairement, alors, que faut-il faire ? Et il faut faire vite car le temps presse ! Quelque part dans la ville, le tic-tac s’égrène lentement et c’est pour de nombreux êtres humains, une question de vie ou de mort. A tout prix il faut désarmer ce bandit, le faire parler quels que soient les moyens afin qu’il livre son secret… et de toutes les méthodes, seule la torture paraît être la plus efficace et, surtout, la plus rapide. C’est ça ou se contenter de ramasser des innocents déchiquetés par la bombe qui va exploser dans un instant et de les conduire à la morgue.

            En Algérie, l’armée française dut, pour faire face au danger sans cesse croissant du terrorisme et afin de le mieux combattre, utiliser les mêmes arguments que l’ennemi : La torture.

            Par celle-ci, cependant –et par elle seule- elle arriva à prévenir le harcèlement imminent d’un poste, l’embuscade tendue à une patrouille, l’explosion d’une bombe dans un stade, un café ou un cinéma, l’attaque d’une ferme, l’enlèvement ou l’assassinat d’une personne.

            On a fait à ce sujet, au lendemain de la « bataille d’Alger », le procès de la torture. Si ses plus violents proscripteurs n’avaient pas été animés, souvent, plus par des arrière-pensées politiques que par des sentiments humanitaires, leurs appels auraient eu une autre résonance. Mais combien songeaient à condamner en même temps, et peut-être d’abord, la cause : Le terrorisme ignoble et aveugle ?

          Durant ce conflit, les « moralistes à la conscience pure » n’ont eu de cesse de vilipender les parachutistes français pour leurs « opérations de police musclées » lors de cette bataille en leur opposant la « charité chrétienne ».

            Mais où est la « charité chrétienne » dans ces visions apocalyptiques : Visages lacérés où les yeux manquaient, nez et lèvres tranchés, gorges béantes, corps mutilés, alignements de femmes et d’enfants éventrés, la tête fracassée, le sexe tailladé dont les tueurs du FLN se repaissaient avec un plaisir sadique ?

            La révolution, la lutte pour l’indépendance de son pays justifient-elles de telles abominations ? « On dirait que les moralistes ont envie que les gens soient malheureux, afin de donner respectivement raison à leurs sentences » écrivait Charles Dantzig dans son « Dictionnaire égoïste de la littérature française »…

            Les âmes chagrines disent que la conscience se révolte au spectacle de certains crimes. Hier, le FLN ; aujourd’hui, l’Etat Islamique et ses séides… Dans les deux cas, nous avons été -et sommes, de nouveau- en présence du plus monstrueux florilège du crime qui puisse se concevoir. Les images qui représentent les milliers d’hommes égorgés, les visages mutilés au couteau, les têtes tranchées, les fillettes violées ou déchiquetées par les bombes, les femmes lapidées ou vitriolées, reculent les limites assignées à l’horreur. Cependant, ces atrocités, répliques de tant d’autres commises en Algérie ne révoltent pas les consciences contre les criminels mais contre ceux qui les pourchassent et tentent de les neutraliser…

            La conscience se corrompt dans ces contradictions parce que pardonnant là (l’assassin) et condamnant ici (le soldat), elle cesse d’être conscience pour se faire complice. La supercherie naît de ce qu’elle continue à se parer des attributs de la conscience et exige d’être reconnue comme telle. La complicité dissimulée sous le vocabulaire de la conscience, c’est la subversion. Les mots deviennent fausse monnaie.

José CASTANO  e-mail : joseph.castano0508@orange.fr 

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Il y a 55 ANS : JEAN-BASTIEN THIRY

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Posté par popodoran à 19:02 - Commentaires [2] - Permalien [#]

01 mars 2018

JEAN BASTIEN-THIRY - 2018

Messes et Hommages pour le 55ème anniversaire de la mort du Colonel Jean BASTIEN-THIRY.

dimanche 4 mars 2018

le Cercle Jean Bastien-Thiry vous invite :

Le samedi 10 mars de 14h à 18h : à l’après-midi souvenir « Il y a 55 ans : BASTIEN-THIRY »

au Forum de Grenelle, 5 rue de la Croix Nivert, 75015 Paris,

entrée libre, renseignements sur le site www.bastien-thiry.fr

Réserver en écrivant au Cercle Jean Bastien-Thiry (poste ou mail)

Cercle Jean BASTIEN-THIRY – B.P.50070 – 78170 La Celle St Cloud

Email : basthiry@aol.com


Le dimanche 11 mars à 14h30 :

Cérémonie au cimetière de Bourg-la-Reine (92) sur la tombe de Jean Bastien-Thiry


Le lundi 12 mars à 18 heures

Messe célébrée en l’église Sainte Odile (2 av. Stéphane Mallarmé, 75017 Paris)


Autres messes pour Jean Bastien-Thiry :

Amboise (37400) : messe le dimanche 11 mars à 10h30

Dunkerque (59) : messe le dimanche 4 mars à 17 heures en l’église Saint Martin 

Fondettes (37230) : messe le dimanche 11 mars à 10h30

Fréjus (83) : messe le mardi 20 mars à 18 h30 en la cathédrale de Fréjus

Hames-Boucres (62) : messe le dimanche 11 mars à 8h45 à la chapelle Sainte Victoire

L’Illiers l’Evêque (27770) : messe le dimanche 11 mars à 10h30 à la chapelle du Brémien, 2 rue de l’Orée du Bois

Marseille : messe le mercredi 14 mars à 15h30 en la basilique du Sacré-Cœur (av. du Prado 13008)

Nancy : messe le dimanche 11 mars à 11 heures à la chapelle du Sacré Cœur, 65 rue maréchal Oudinot

Nice : messe le dimanche 11 mars à 10 heures à la chapelle de la Visitation, 17 place Ste Claire

Pau : messe le mercredi 7 mars à 18 heures en l’église Saint Louis de Gonzagues

Toulon : messe le lundi 12 mars à 18 heures en la cathédrale de Toulon

Toulouse : messe le dimanche 11 mars 8 heures en l’église du Feretra, 11 place Saint Roch

Retour "C.N.R."

Posté par popodoran à 11:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mars 2018

COMMÉMORATION 2018 DU 26 MARS 1962 A PARIS ET PROVINCE

A PARIS : LUNDI 26 MARS A 11 heures 

En Mémoire des Victimes de la fusillade du 26 mars 1962 à Alger,

Une messe  sera célébrée  en l'Eglise Saint-Nicolas du Chardonnet,

23 rue des Bernardins  Paris 5ème (Métro Maubert-Mutualité)

2

et à 14h30

cérémonie de recueillement

au Mémorial National de la guerre d'Algérie

Quai Branly, à Paris (7ème).  ( face à l’avenue de la Bourdonnais)

 1

association des familles des victimes du 26 mars 1962

EN PROVINCE:

ANFANOMA –Calvados:    25 mars à 10h30, Cérémonie de recueillement devant la stèle ANFANOMA au Cimetière Saint-Gabriel

ANFANOMA- Tours : 26 MARS :10h30  dépôt de gerbes, stèle ANFANOMA cimetière La Salle  à Tours

ANFANOMA-Maine et Loire         26 mars à 17h30 Messe Chapelle Noël Pinot, 27 rue Saint-Joseph à ANGERS 

ANFANOMAVaucluse        26 mars, 16h45 dépôt de gerbes, Stèle des rapatriés au  cimetière St-Verand à AVIGNON

ANFANOMA - Cher        26 mars, 11h,   cérémonie devant la stèle ANFANOMA  cimetière St-Lazare Supérieur à BOURGES 

ANFANOMA-  Puy de Dome    26 mars à 11h 30 dépôt de gerbe à la stèle du cimetière St Jacques  à Clermont –Ferrand et  à  18h 30 messe en l’église St  Pierre  des Minimes place de Jaude à Clermont-Ferrand.

ANFANOMA- Apes-maritimes     26 mars, 10h, messe en la cathédrale St-Honorat de Grasse et à 11h 15, Cérémonie de recueillement devant la stèle ANFANOMA au Cimetière Sainte-Brigitte à Grasse.

ANFANOMA-Montélimar    26 mars, 11h, Cérémonie devant la  stèle ANFANOMA au cimetière des Trappistines à Montélimar.

ANFANOMA- Pau: : 26 mars à 17h, Cérémonie de recueillement devant la stèle des Rapatriés, cimetière municipal , suivie d’une prière

ANFANOMA- Pays d’Arles jeudi 22 mars, Messe en l’Eglise de Saint Martin de Crau (13) 

ANFANOMA-Pierrelatte  26 mars, 15h, cérémonie  à  la  stèle de l’ANFANOMA, cimetière municipal de Pierrelatte

Retour aux commémorations

Posté par popodoran à 19:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]