11 janvier 2008

1911

            * Dans toute l'Oranie on compte :

                        * 95.000 français d'origine

                        * 92.000 espagnols naturalisés français

                        * 93 000 espagnols resté étrangers.
L'histoire qui lie les Italiens et l'Algérie est longue, et les maltais qui vont aussi répondre à l'appel du colonisateur vont se retrouver dans un pays qui ressemble étrangement au leur. En Algérie, ces émigrants reprennent leurs activités d'origine:
            * Les maraîchers et journaliers espagnols s'enracinent en Oranie.
            * Les maçons italiens, les chevriers, les boutiquiers maltais s’installent plutôt dans l'est.
Mais les difficultés d'accès à la terre refoulent la plupart d'entre eux vers les villes où ils s'installent définitivement. C’est à ce moment que l’on voit la naissance d'un peuple original sur la terre d'Algérie qui est un véritable brassage méditerranéen. Ces hommes de toute provenance, de France ou d’Europe du Sud, souvent jeunes se lancent dans une entreprise de colonisation en s'installant d'abord aux environs d'Alger et dans la bande du Sahel.

Posté par popodoran à 22:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]


1926

    - La population est alors de 833 000 habitants (657 000 Français et naturalisés Français et de 176 000 étrangers):

            * 160 000 pour Alger, (4ème ville de France) qui, grâce à ses administrations et à son université demeure un véritable pôle d'attraction.

            * 150 000 habitants dont 125 000 européens pour Oran qui alors en plein essor.

            * 88 000 habitants pour Constantine (3è mégalopole régionale) reste malgré tout une ville à 80 % arabe.

            * 5 148 000 musulmans qui sont en grande majorité des ruraux et dont la participation à la vie administrative est toute relative. 100 000 d'entre eux, en provenance de Kabylie notamment ont déjà franchi la méditerranée pour servir de manœuvre dans les usines parisiennes et dans les mines du Nord et de Lorraine.

            La plupart des localités, Arzew, Nemours, Mostaganem, Bône et Philippeville doivent leur développement à leurs ports qui apportent chaque année 715 000 tonnes de phosphores et 1,5 million de tonnes de blé.

            D'autres comme Bougie, et Béni-Saf ont bénéficié de l'activité minière comme le fer en Oranie et le phosphore dans le Constantinois.

Posté par popodoran à 22:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

1930

            * A la veille du (centenaire de la colonisation) certains centres de colonisation rurale ont végété , comme dans la région de BATNA, mais d'autres ont grandi et sont devenus de gros bourgs comme Aumale, Nemours, Michelet, ou Lafayette  qui tirent leurs noms de généraux, de politiciens, de savant ou de poètes.

            * Les centres connaissent un grand dynamisme grâce à une toute nouvelle aventure : la vigne. La surface du vignoble utilisé par les européens qui étaient de 15 000 hectares en 1878 passe à 167 000 hectares en 1903. Et le blé continue de se développer comme culture de spéculation.

            La réussite de l'Algérie est évidente. La population européenne ne cesse de progresser. Certes l'Algérie comme la France métropolitaine vit des moments difficiles, avec l'échec du Front populaire, le spectre de la guerre, la crise économique et la grève générale auxquels s'ajoutent en Algérie après de terribles inondations, une année de sécheresse et de famine. On ne doit pas mourir de faim sous le drapeau français" titre la dépêche algérienne "la voix des nationalistes musulmans".

            Alger attire les paysans du Bled : le 1er congrès musulmans se tient le 6 juin 1936. Il est suivi le 2 août d'un grand rassemblement populaire au cours duquel Messali Hadj, le fondateur de l'Étoile Nord Africaine, le père du nationalisme algérien est acclamé.

            En Europe, l'idéologie allemande fait entrevoir la guerre

            Cependant, à l'affirmation: "tous des nababs ces pieds noirs", on répond que dans un pays neuf comme l'Algérie, comme dans tout pays neuf, des fortunes s'édifient et sont considérables, elles s’assoient sur la terre, sur la mer, sur le vin et sur le blé.

         Certes, mais il ne faut pas amalgamer comme le font beaucoup aujourd'hui encore ces colons fortunés à toute la nouvelle communauté. Il suffit de prendre pour exemple toutes ces familles très modestes, voire de pauvre gens connus ou inconnus et qui non seulement n'avaient pas grand chose en Algérie, mais en sont repartis sans rien !

         Entre la fin de la 1ère guerre mondiale et les premiers "coups de feu" de novembre 1954, s'enracine durablement leur sentiment d'appartenance à un pays : l'Algérie.

Posté par popodoran à 22:24 - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 janvier 2008

LES VIDEOS DE L'HISTOIRE COLONIALE

 

            * Je vous livre cette série de vidéos telle que je l’ai trouvé.  Il y a beaucoup d’images de terrain souvent filmées et commentées par des journalistes étranger mais qu’importe le principal étant de regarder ces images et de se faire sa propre opinion.

            * Rien ne vous empêche d’ailleurs de faire des commentaires pour compléter ces documents en particulier sur la fin du cauchemar en Algérie et le début du nouveau cauchemar des pieds-noirs dans les pays d’adoptions.

Pour être convaincu que ce diaporama est un tissu de mensonges il faut regarder ce qui se passe actuellement en Algérie !!!!Les terres à l’abandon, les demandes de visas qui sont légion .....Quant aux plages réservés au P.N et interdites aux chiens et aux Algériens c'est une monstruosité !!!!!

VIDEO 1

L'histoire de la colonisation, état des lieux.

VIDEO 2

Naissance du mouvement nationaliste.

VIDEO 3

1er Novembre 1954, attentats dans les Aurès et dans le pays. Scènes réelles.

VIDEO 4

La lutte armée.

VIDEO 5

Arrestation des leaders du FLN. La bataille d'Alger.

VIDEO 6

Bataille d'Alger et tortures et disparitions.

VIDEO 7

Le massacre de Sakiet-Sidi-Youssef.

VIDEO 8

L'armée place de Gaulle au pouvoir.

VIDEO 9

Les relations extérieures du FLN. L'OTAN. L'A.L.N. Les harkis.

Le Sahara. Le GPRA.

VIDEO 10

L’autodétermination!

VIDEO 11

Le casse-tête pied-noir!

VIDEO 12

L'Algérie française une aventure intenable.

VIDEO 13

Mutinerie des généraux à Alger.

VIDEO 14

L'OAS en Algérie et en France.

VIDEO 15

L’Algérie à feu et à sang. Oran brûle.

VIDEO 16

L'indépendance.

VIDEO 17

Le cessez-le-feu. Les pieds-noirs quittent le pays.

VIDEO 18

L’exode et la fin des PN en Algérie.

Retour à toutes les vidéos.

Posté par popodoran à 08:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]

25 janvier 2008

1954

     * 1er novembre. Flambée de terrorisme par les fellaghas. Déclenchement de l'insurrection.

Posté par popodoran à 18:54 - Commentaires [1] - Permalien [#]


1955

     * 25 janvier. Jacques Soustelle, gouverneur général d'Algérie.

Posté par popodoran à 18:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

1956

     * 12 avril. Premiers contacts secrets au Caire entre la France et le FLN.

Posté par popodoran à 19:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 janvier 2008

1957

         * 7 janvier: le général Massu (10e division parachutiste) est chargé de briser le terrorisme à Alger avec tous pouvoirs de police. Début de la "bataille d'Alger".

        * 29 mai: Le F.L.N. massacre la population du village de Melouza (petite Kabylie) favorable au MNA (300 morts)

Posté par popodoran à 22:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

1958

          * 26 avril: Manifestation du comité d'entente des anciens combattants. Plus de 30000 personnes jurent de défendre l'Algérie française.

          * 13 mai: Alger, les manifestants envahissent le gouvernement général. Comité du salut public présidé par Massu. De Gaulle est appelé au pouvoir.

          * 4 juin: Alger, De Gaulle lance :"je vous ai compris".

          * 5 juin: Oran, De Gaulle: "La France est ici avec sa vocation. Elle y est pour toujours. Il faut qu'il n'y ait en Algérie rien d'autre que 10 millions de français".

          * 6 juin: Mostaganem, "Vive l'Algérie française".

          * 28 septembre: Référendum : l'ensemble des départements français d'Algérie vote pour la présence française en Algérie.

          * 23 octobre: De Gaulle précise : "A quelle hécatombe condamnerions ce pays si nous étions assez stupide et lâche pour l'abandonner".

Posté par popodoran à 22:27 - Commentaires [2] - Permalien [#]

1959

          * 28 mars: Mort d'Amirouche chef willaya III et Si Haouès chef willaya VI

          * 4 avril: Premiers attentats FLN en métropole

          * 5 mai: Mort de Si M'Ahmed, chef de la willaya IV

          * 13 mai: journée de deuil

          * 27 au 31 août: Tournée des popotes De Gaulle affirme": Moi vivant, jamais le drapeau du FLN ne flottera sur l'Algérie"

          * 24 au 28 septembre: Attentats FLN en métropole 82 morts 168 blessés pour la plupart des algériens appartenant au MNA

          * 16 septembre: De Gaulle propose un référendum pour le droit aux algériens à l'autodétermination en Algérie, 3 choix: sécession, francisation ou association

          * octobre: Massu": La pacification continue" Delouvrier": Nous nous battons pour une Algérie française"

Posté par popodoran à 22:36 - Commentaires [1] - Permalien [#]