28 septembre 2012

ESSAI POLÉMIQUE SUR LA REPENTANCE

AVANT LE VOYAGE DU PRÉSIDENT HOLLANDE EN ALGÉRIE

            Au sujet de l’Algérie (Maghreb central en 1830 ) des personnalités membres des institutions où de la société civile Algérienne présumés poussés par certains " intérêts "  étrangers sont conduit à demander sporadiquement des "excuses" où repentance à la France pour les "crimes de la période coloniale" en oubliant le fait que formellement des accords d’amnistie réciproques sont passés par là.

            L'historien G Pervillé dans son dernier livre "la France en Algérie" indique P373 (note 582) en parlant des exactions réciproques "ces condamnations ont été amnistiées soit par la loi du 9 mars 46 soit par décret du 22 Mars 62 pris en application Accords d’Evian (adoptés ensuite par  les Algériens le 1er juillet 62)  Nous fait remarquer justement l'additif "Seront amnistiés toutes infractions commises avant le 30 Octobre 1954 dans le cadre d’entreprises tendant à modifier le régime politique de l'Algérie" Euphémisme adopté par les 2 Parties qui amnistie tous les actes de violence mais aussi de MANIÈRE RÉCIPROQUE COMME TOUJOURS DANS CE CAS POUR LA RÉPRESSION Délictueuse / Nationalistes/ anti Nat FLN anti/ FLN pendant la guerre dans les articles précédents et avant le 30 octobre 1954 pour tous les autres événements antérieurs !

Jean François PAYA

            Ce qui fait que formellement en considérant que pour les Algériens leurs institutions étant présumées exister avant le 5 Juillet 1830 l'amnistie réciproque adoptée par le référendum du 1er Juillet 1962 est validée de plein droit et qu'il n'y a pas lieu de demander excuses où réparations à l'état Français!

            Certes "le Code de l'Indigénat" nous semble aujourd'hui une aberration monstrueuse mais il voulait codifier sur un vaste territoire un ensemble de règles qui découlaient d'une situation antérieure pré féodale et islamique dont elle croyait s’inspirer mais il faut se mettre dans le contexte de l’époque avec l'ambiance intellectuelle par exemple.

Abdelkader

            En 1848 Friedrich Engels qui sera le compagnon de Karl Marx est correspondant à Paris pour le journal britannique Northern Star. Sous le titre "Défense de l'impérialisme progressif en Algérie" voilà ce qu'il écrit dans l'édition du 20 janvier 1848 voir aussi papa J Ferry et la franc-maçonnerie  dont Abdel Kader propriétaire d'esclaves noirs sera membre. "A notre avis, c'est très heureux que ce chef arabe [Abdelkader] ait été capturé. La lutte des Bédouins était sans espoir et bien que la manière brutale avec laquelle les soldats comme Bugeaud ont mené la guerre soit très blâmable, la conquête de l'Algérie est un fait important et heureux pour le progrès de la civilisation. La piraterie des états barbaresques, jamais combattues par le gouvernement Anglais tant que leurs bateaux n'étaient pas molestés ne pouvaient être supprimées que par la conquête de l'un de ces états. La conquête de l'Algérie a déjà contraint les beys de Tunis et de Tripoli et même l'empereur du Maroc à prendre la route de la civilisation et ils ont été obligés de trouver d'autres emplois pour leurs peuples que la piraterie et d'autres méthodes pour remplir leurs coffres que le tribut payé par les petits états d'Europe.

ROB42Son attirail            "Si nous pouvons regretter que la liberté des Bédouins du désert ait été détruite, nous ne devons pas oublier que ces mêmes Bédouins étaient une nation de voleurs dont les moyens de vie principaux étaient de faire des razzias contre leurs voisins ou contre les villages paisibles, prenant ce qu'ils trouvaient, tuant ceux qui résistaient et vendant les prisonniers comme esclaves. Toutes ces nations de barbares libres paraissent très fières, nobles et glorieuses vues de loin, mais approchez seulement et vous trouverez que, comme les nations plus civilisées, elles sont motivées par le désir du gain et emploient seulement des moyens plus rudes et plus cruels. Et après tout le bourgeois moderne avec sa civilisation, son industrie, son ordre, ses "lumières" relatives, est préférable au seigneur féodal ou au voleur maraudeur, avec la société barbare à laquelle ils appartiennent."

F ENGELS article cité 14 Juillet 1865

ROB41

            Napoléon III dans la cadre du royaume arabe dont il est empereur décrète un "sénatus-consulte" qui précise : "L'indigène musulman est Sujet Français et il continuera à être régi par la loi coranique. Il peut sur sa demande être admis à jouir des droits du Citoyen français et dans ce cas il sera régi par les lois civiles et politiques de la France." On note que du temps des rois, le musulman était aussi sujet français, comme tous les français d'ailleurs.  Voilà pour se remettre dans l’ambiance de l'époque.

            Évidemment cela nous parait anachronique de nos jours, mais est on certains que ceci ne subsiste pas sur quelques points du Globe et qu’elle était l'état des lieux "entre soi" dans des pays non directement colonisés.

            Maintenant à postériori il faut évidemment condamner comme pour l'occupation de la Gaulle par les Romains et de l'Espagne et  du sud de la France par les Arabes qui  mirent en "dhimitude" les pays occupés.

Blog "Études coloniales"  livre G Pervillé lien :

http://etudescoloniales.canalblog.com/archives/2012/02/16/23538008.html#c51502827

http://etudescoloniales.canalblog.com/archives/2012/05/11/24237859.html 

            Au sujet des institutions Algériennes présumées exister avant le 5 juillet 1830 une première réponse est donnée par le président Algérien dans un message à François Hollande, il écrit: «Il est temps d'exorciser le passé en faisant ensemble, dans des cadres appropriés, un examen lucide et courageux qui contribuera à renforcer nos liens d'estime et d'amitié.. Les relations entre l'Algérie et la France ont précédé la période coloniale qui a marqué plus particulièrement notre histoire commune et laissé des traces durables chez nos deux peuples."

            Pour notre commentaire : Alors espérons que le débat stupide "positif" "négatif" de la colonisation tombera dans les poubelles de l'histoire ! Avec les histoires de "repentance".

            Domination historique d'un peuple : Rien ne justifie de mettre un peuple sous la domination d'un autre et surtout de lui imposer ses coutumes et sa religion ce que ne fit jamais la France en Algérie. Mais le mouvement peut-il se justifier où non? Il se constate et il s'explique tout simplement selon des rapports de force et de résistance. Par exemple les Arabes conquirent sous Mahomet leur législateur une grande partis de l'Asie. Après sa mort (632) sous leurs Califes ils s'emparèrent du Nord de l'Afrique, de l'Espagne(711) et s'avancèrent jusqu'en France. Repoussés par le Comte Eude et Charles Martel à Poitiers en 732. Musulmans Arabo Maures ne furent chassés d'Espagne qu'en 1492. D'autres  occupations coloniales comme aux Amériques se traduisirent par la disparition de peules entiers avec imposition religieuse Chrétienne, les Européens y sont demeuré et ont prospéré. Que dire de l'Australie où de la nouvelle Zélande? A voir aussi le passé de l'Empire Ottoman Envahisseur. Depuis la nuit des temps des peuples se déplacent et en domine d'autres en Europe en Asie et en Amérique même précolombienne Mayas, Aztèques et Cie. Alors la France dans tout cela est un enfant de cœur qui ne fut même pas capable de préserver ces malheureux Pieds Noir en Algérie et ses musulmans fidèles car c'était leur droits comme celui de ceux qui vivent en France aujourd'hui qui ne sont traitres de personne.

Références  sources citées par l'historien G Pervillé

Titre: Vers la paix en Algérie : les négociations d'Évian dans les archives diplomatiques françaises (15 janvier 1961 - 29 juin 1962).

Auteur: Ageron, Charles-Robert (1923-2008) Vaïsse, Maurice (1942-...)

Sujets: Conférences d'Évian -- 1961-1962 –

Description: Regroupe les textes, notes et procès-verbaux relatifs aux négociations franco-algériennes de mai 1961 à mars 1962 qui ont abouti à la paix et à l'indépendance de l'Algérie. Le texte des accords d'Évian est également reproduit. Éditeur: Bruxelles : Bruylant, date de publication: 2003

On peut remarquer que les crimes et exactions après le 3 Juillet 62 ne sont pas couverts par les amnisties.

JEAN FRANCOIS PAYA   cercle Algérianiste du Poitou

RETOUR JEAN FRANCOIS PAYA ORAN 5 JUILLET 1962

Posté par popodoran à 22:24 - - Commentaires [22] - Permalien [#]