"La Guerre d"Algérie en 35 Questions "

Fiche de lecture 1.

Document transmis par J. F. Paya

Que penser du culte des archives surtout lorsqu'il n'y en a pas ?

       Courrier à un compatriote qui se pose des questions, j'avoue que je continue de m"en poser aussi après la sortie du dernier livre de Jean Monneret  et il me semble plus à l'aise dans son étude sur le 26 Mars à Alger que pour Oran quoiqu"il semble plus prudent sur les chiffres alors qu"il avait bouclé avec ses "enlevés"(365) signalés par certains JMO qui étaient loin de représenter la totalité des "disparus" qui n"ont pas été tous signalés à des unités militaires ! Mais au consulat (dont on n"a pas eu les vraies archives originales ) où pas signalés du tout comme je l"ai indiqué  (familles parties) à ceux    qui les sous estimait ;sans donner de raisons ainsi que pour les 400 " plaintes" (a multiplier par X ) du consul Herly et les 800 disparus de JP Chevènement   Ce Point de vue est donné  au sujet de ce livre pour la partie 5 juillet à Oran.

       Je laisse le reste très ambitieux  à d"autres spécialistes  notamment la génèse du 13 Mai 58 ; la stratégie Gaullienne  pour "larguer" l"Algérie; le rôle de l"Islamisme dans l"origine de cette guerre  et de l"OAS pour lesquels je préfère les analyses approfondies du docteur Jean-Claude Pérez acteur et témoin qui à fait oeuvre d'historien "Enfin voilà un certain nombre de considérations dont a mon avis le chercheur  devrait rendre compte certes avec une grande prudence mais sans avoir l'air de donner un seul "son de cloche" et un chiffre définitif dont certains ont vite fait de s'emparer (on l'a vu avec la presse Algérienne ) à des fins plus idéologiques qu'historiques !

       Dans son dernier livre Jean Monneret renvoie dos à dos militaires français / OAS et FLN ! et il" semble" justifier la crainte "de représailles " du FLN par "la prévalence"de l"OAS à Oran (encore du pain bénit pour les précédents) sans donner beaucoup de sources et d"archives (rares a mon avis) mais pas les nombreux témoignages donnés dans les 3 volumes de "l"Agonie d"Oran" ni dans le journal du Père De Laparre qui ne sont jamais cités idem pour les camions militaires qui les jours précédents sillonnèrent la ville claironnant "l"armée restera pour vous protéger"

       Il faut ajouter que le 5 juillet 1830 fut la prise d"Alger par les Français débarqués un mois plus tôt  et que cette date  pour célébrer  l'Indépendance fut choisie par le GPRA à Alger en conflit avec l"état major d’Oujda qu'il avait dissout (important pour le contexte).

       En se souvenant  que le conflit était terminé et que ceux qui prenaient le pouvoir  et ceux qui le leur donnait étaient entièrement responsables de la situation !

Bonsoirs chers amis si j’ai bien compris ce que j'ai lu!

Bien à vous.

JF Paya.

RETOUR Jean François PAYA ORAN JUILLET 1962