7 HERISSON étoile

Si un homme te dit qu'il a faim, ne lui donne pas un poisson, apprends-lui à pêcher (Confucius)

Article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme  "Tout individu (...même un petit mammifère) a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit"

Hier soir 23.09.2013, une évocation de la guerre d’Algérie était subrepticement relatée sur une chaine ( la 13 LCP Public Senat, je crois) , de peu d’audience, bien entendu, des fois que…. !

Ce rappel filmé par les adeptes de BLED, était tout à la gloire de la grande sauterelle de Colombey…les deux mosquées.

Le final de ce film titre sur les Pieds-Noirs qui sont parqués comme des moutons sur tout ce qui navigue, sauf de vrais bateaux avec cabines et un minimum de confort. Quelques chaises longues pour les plus débrouillards et c’est tout.

Comment avons-nous pu prendre pour argent comptant son : « Je vous ai compris », du 4 Juin 1958, au balcon du Gouvernement général d'Alger, , sans rajouter « …et je vous l’ai bien mis, hein ? du 18 Juin 1962 à Evian  »

Qu’est-ce-ce que l’on a pu être fous d’accourir en 40-45 au secours de cette France qui dégueule sur tout ce qui évoque notre paradis perdu et nous les Pieds-Noirs, surtout.

POUR MEMOIRE : En 1863 pour les armées en campagne des Etats-Unis d'Amérique (Lieber Code), la définition à la parole donnée disait dans son article 130, Section VII, ce qui suit (je cite) :

 - L'engagement auquel se réfère d'ordinaire la parole donnée est de ne plus servir durant la campagne en cours, à moins d'être échangé. Cet engagement concerne uniquement le service en campagne contre le belligérant ou ses alliés, activement engagés dans la même guerre (en lisant entre les lignes nous pouvons dire que les belligérants en l’occurrence étaient les autres candidats, engagés dans la même campagne, non ?). Les cas de manquement à la parole donnée sont des actes patents et peuvent entraîner la peine de mort .

Celle de nos gouvernants bien sûr qui oublient ce que l’armée d’Afrique a apporté à la libération de la France sous tutelle Germanique.

Souvenez-vous de cette propagande  «engagez-vous, rengagez-vous ».avec de belles affiches montrant un beau Sénégalais sous chéchia drapé d’un drapeau Français flottant aux quatre vents. Se doutait-il que quelques années plus tard, il serait abandonné sur le bord de la route et livré à lui-même ?

Nous ne nous attarderons pas sur le « De Dunkerque à Tamanrasset » cela n’en vaut pas la peine et son auteur ne mérite vraiment pas que nous lui fassions l’honneur de mentionner son nom.

Mr Douste-Blazy a même affirmé à qui voulait l’entendre « Qu’il n’y a jamais eu en France d’histoire officielle et qu’il n’y en aurait jamais ! »……..

Si nous comprenons bien au lieu de l’histoire de France, on nous a enseigné les contes de Perrault sur les bancs de la communale que ce soit en France ou là-bas.

En effet, la nouvelle histoire voudrait faire l’impasse sur le sort des Européens d’Algérie, et sur celui de nos valeureux supplétifs au service de la France, Harkis ou militaires,  au nombre de 250.000 dont seulement 90.000 rentrèrent en Métropole grâce à des chefs de valeur qui les avaient bien pendues, contrairement à d’autres.

Ceux qui ne furent pas embarqués vers la métropole (j’ai failli écrire : « La mère Patrie »Les autres, disais-je furent abandonnés avec leurs familles au couteau des égorgeurs benbellesques. Ces Harkis dont le Président de la République (vous savez ? Ce héron au long nez, emmanché d’un long cou) d’alors, craignait que par leur nombre à leur arrivée en France, le pays ne perde son identité en recevant trop de musulmans.

C’était un visionnaire quand même à sa façon, n’est-ce-pas ? Car c’est bien ce qui nous tombe sur la gueule, non ? Et chacun peut constater comme c’est réussi en 2013 n’est-ce- pas ?

Messieurs les politiciens provisoirement encore au pouvoir, vous pouvez être fiers de vous. (Fiers et inquiets aussi, car ce n’est plus pour longtemps) et peut-être vos propres électeurs, et surement ceux en provenance de vos anciennes possessions Françaises comme nous, Pieds-Noirs, déracinés de force de notre Algérie pour raisons de survie, nous qui avions cru quand même en vos serments d’ivrognes… d’Evian, ces accords représentant pour nous la bouée de sauvetage que vous avez refusé aux naufragés que nous sommes par votre politique, vous faisons à notre échelle, la promesse de tout tenter pour que  cessent définitivement :  

- Ce laxisme judiciaire à propos du désordre organisé dans les banlieues.

- Ces voitures brûlées.

- Ces buralistes assassinés

- Ces fillettes violées.

- Ces agents de l’ordre tabassés.

- Ces rackets dans les transports et dans la rue.

- Cette drogue et cette peur qui s’installent dans les écoles (incroyable mais vrai), parmi les professeurs et les élèves devant  d’autres vauriens, élèves eux-mêmes, ivres de haine et dignes de la machine du docteur Guillotin, le karcher nous semblant insuffisant et impunis sous couvert de leur jeune âge avec la bénédiction des instances gouvernementales béates encore au pouvoir.

       Pour ces abus de pouvoir et de confiance, soyez certains Messieurs et Mesdames les politiciens en place depuis le 19 Mars 1962 à ce jour, que les signataires et leurs successeurs, sous couvert de ces accords d’Evian maudits et non suivis d’effet, vous paierez  au propre ou au figuré ce que nous subissons en temps, depuis trop longtemps et que nous réussirons à vous faire rendre gorge de votre attitude de voleurs de grands chemins.

        Nous sommes poussés par une brise « MARINE » qui va nous amener là où vous n’avez pas voulu nous emmener.

« C'est pas compliqué, en politique, il suffit d'avoir une bonne  conscience, et pour ça il faut avoir une mauvaise mémoire ! » COLUCHE

LE HÉRISSON VOUS SALUE BIEN.  A VOTRE SERVICE.

leherisson1962@bbox.fr HERISSON_signature_BLOG

 

Retour chez le hérisson.