Avec JF Paya

POINT DE VUE SOCIOLOGIQUE à débattre avec le "Groupe de Recherches Historiques"

Écrit il y a un an en commentaire ici.

            Que dire maintenant que la boite de Pandore fut ouverte par les bévues initiales des Américains qui initièrent le phénomène Islamiste en Afghanistan contre les Soviétiques et la peur du communisme puis par LEURS et NOS interventions directes où non au moyen Orient en Irak comme en Libye voir en Syrie pour soit disant imposer la Démocratie toutes choses au nom d'un droit d'ingérence " droit de l'hommiste "qui a bouleversé l'équilibre existant de régimes dictatoriaux qui contenaient tant bien que mal leurs sociétés qui fait que nous avons armé et fait naitre pire des "golems" monstrueux qui ont provoqué BIEN PLUS de victimes ;des EXODES et des émigrations massives qui étaient maintenus avec des frontières contrôlées Certains disent "un pays à le régime qu'il mérite et c à lui de le changer". Alors "Que faire" comme disait Mao? Maintenant certains pleurnichent disant "que nous sommes en guerre" sauf que dans ce cas les procédures ordinaires de « maintien de l’ordre » ne sont plus les mêmes comme nous l’avons vu en Algérie et dernièrement avec la masse de procédures relative à une intervention judiciaire pour neutraliser une mini cellule terroriste espérons que ce phénomène reste marginal et l’État de droit ordinaire suffira sauf en amont travail obscur où on agit sans filet avec l’hypocrisie du Politique qui dit refuser « les procédures d’exception » cependant prévues dans notre Constitution ,; sans aller encore jusqu’à «l’État de guerre et créer de nouvelles lois» Mais mieux vaut prévenir que guérir et avoir les moyens sous la main, l’avenir sera juge (en guerre on cible l'adversaire et on le neutralise comme font les Américains avec leurs drones ) Mais pour en revenir à l’initial il n’est pas normal (même si la Constitution Gaulliste de pouvoir personnel le permet) sauf urgence ponctuelle contrôlée à postériori que le Peuple Français ne soit pas consulté pour toute intervention militaire à l’étranger, il devrait en être de même pour la réception massive d’immigrés et bien d’autres choses où des dépenses massives sont engagées, mais arrivés au pouvoir tous se complaisent dans ce régime comme Mitterrand qui l’avait tant combattu! (Le coup d'état permanent)
Ce n'est pas nous qui évoquons l'Islam ce sont les terroristes et les partisans de Daech qui l'utilisent, donc d'abord aux Musulmans de lutter contre ceux qui dénaturent et instrumentalisent leur religion, c'est à leur capacité de le faire qu'ils seront jugé on ne peut l'éviter .

refugies-syriens-Etats-Unis-securite-menaces

            L’EI menace d’envoyer en Europe un demi-million de migrants de Libye Les services de renseignements italiens ont intercepté suffisamment de preuves téléphoniques pour dévoiler que ISIS menace d’inonder l’Europe de 500.000 à 700.000 migrants embarqués sur des centaines d’embarcations afin de créer une «arme psychologique» contre l’Europe si celle-ci décidait de s’attaquer à la Libye.
Les forces militaires de l’état islamique (ISIS) ont la ferme intention de consolider leurs positions portuaires en Libye mais également de «se mélanger» de façon anonyme aux demandeurs d’asile afin de pouvoir traverser la Méditerranée et d’être accueillis en Europe.
Avant toute autre mesure pour contrôler l'immigration surtout de personnes jeunes et solides qui fuyant leur pays en guerre pourraient être considérés en se reportant à notre histoire (Espagne, France, Russie de 40) comme déserteurs ! et d'autres comme infiltrés de l’EI ;
Mais alors qu'un satellite peut lire une plaque de voiture on peut savoir où sont les navires poubelles qui peuvent servir aux trafiquants pour parquer en mer les migrants les cibler et les détruire avant leur utilisation bien sûr c'est à envisager sérieusement. Au lieu de cela on prépare des camps de transit avec un formidable appel d'air.

GROUPE ÉTUDES HISTORIQUES.

refugies

SAMEDI 13 FEVRIER 2016 DECLARATION DU 1ER MINISTRE FRANCAIS

Berlin - La politique d'ouverture aux réfugiés de la chancelière Angela Merkel n'est pas "tenable dans la durée", a estimé le Premier ministre français Manuel Valls, dans une interview à la presse allemande à paraître samedi.

"Cette politique qui était temporairement justifiée n'est pas tenable dans la durée", a répondu M. Valls à la question de savoir s'il soutenait "la politique d'Angela Merkel d'ouverture des frontières ouvertes", dans cette interview au groupe de presse régional allemand Funke.

"Nos capacités d'accueil limitées, les tensions de ces dernières semaines - en Allemagne mais aussi ailleurs en Europe - nous obligent à dire les choses clairement: l'Europe ne peut pas accueillir tous les migrants en provenance de Syrie, d'Irak ou d'Afrique", affirme le Premier ministre français.

"L'Europe doit reprendre le contrôle de ses frontières et sa politique migratoire et d'asile", a-t-il ajouté.

Les critiques à l'égard du cap suivi à Berlin dans le dossier des réfugiés ne cessent de croître.

Dans une autre interview en Allemagne, au quotidien Handelsblatt, le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a lui jugé "tout simplement stupide" la politique européenne d'accueil des migrants qu'incarne la chancelière Angela Merkel, ayant consisté à "ouvrir grand les portes européennes et d'inviter tous ceux qui aspiraient à venir".

De son côté, la Première ministre polonaise Beata Szydlo a appelé à "un virage" dans la politique migratoire conduite par la chancelière, dans une interview au quotidien Bild.

L'Allemagne a accueilli à elle seule en 2015 plus d'un million de demandeurs d'asile, ce qui vaut à la chancelière des critiques croissantes dans son pays.

DECLARATION DU COMMISSAIRE EUROPEEN AUX FINANCES
Alors que la Commission européenne a annoncé l'arrivée de 3 millions de réfugiés dans l'UE d'ici la fin de l'année 2017, Pierre Moscovici a voulu se montrer rassurant sur les conséquences économiques de cette vague migratoire inédite. "Contrairement à l'idée reçue que l'Europe serait envahie et que ce serait une source de coûts considérables, l'afflux de réfugiés et de migrants a un impact positif sur la croissance", assure Pierre Moscovici. Le commissaire européen aux Affaires économiques et financières estime que les réfugiés vont apporter un gain de 0,2% à 0,3% de croissance aux pays membres de l'UE . QUI SE FOUT DE QUI ?

POUR LE PRESIDENT TCHEQUE Milos Zeman l’arrivée de migrants sur l’Europe est « une invasion organisée » ; il a estimé que les jeunes hommes de Syrie et d’Irak feraient mieux de rester dans leur pays et de « prendre les armes » contre l’Etat Islamique : "Je suis profondément convaincu que nous avons affaire à une invasion organisée et non pas à un mouvement spontané de réfugiés", a affirmé Zeman dans son message de Noël adressé samedi à la République tchèque.

POUR LE SUNDAY EXPRESS

            Plus de 4.000 combattants de l'organisation terroriste Etat islamique (EI) ont pénétré en Europe en tant que réfugiés, annonce le journal Sunday Express citant une source de l'EI. Le transfert a été "réussi", selon cette dernière. Les combattants s'intègrent aux flux de réfugiés dans les ports turcs d'Izmir et de Mersin pour arriver en Italie via la mer Méditerranée. Ensuite, ils se dirigent vers d'autres pays européens notamment la Suède et l'Allemagne.

RETOUR JEAN FRANCOIS PAYA ORAN 5 JUILLET 1962